GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    La récession s'installe au Brésil

    media La compagnie Petrobras est au coeur d'un scandale de corruption qui fragilise le pouvoir et altère la confiance des investisseurs. AFP PHOTO/VANDERLEI ALMEIDA

    Le Brésil est à nouveau sanctionné par les agences de risque crédit. Moody’s a dégradé la note de la dette brésilienne de deux crans mercredi 24 février, Baa3 à Ba2 avec une perspective négative. Cela veut dire que les trois principales agences mondiales considèrent à présent qu’investir dans la dette est un investissement « spéculatif ». Un jugement qui reflète la détérioration de l’économie brésilienne.

    avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

    La 7e economie mondiale ne se porte pas bien. Ses indicateurs sont déréglés et la récession est profonde : le PIB a plongé d’environ 4% l’an dernier et devrait encore chuter cette année, selon les prévisions officielles. Et malgré cela, le Brésil enregistre une inflation à deux chiffres ! Les taux d’intérêt sont très élevés, mais l’inflation ne baisse pas. Parallèlement, le chômage a augmenté de 40% en un an, et les usines continuent de fermer.

    Ce qui inquiète le plus les investisseurs financiers, c’est que le pays est plongé depuis deux ans dans une grave crise politique, en raison d’un scandale de corruption à Petrobras, la compagnie pétrolière publique, et que cette crise politique menace le pouvoir de Dilma Rousseff, ce qui à son tour, complique la résolution de la crise économique qui passe par des réformes structurelles.

    Les investisseurs estiment que gouvernement ne dispose pas de la force politique suffisante pour les mettre en oeuvre. Et les marchés estiment que la dette brésilienne augmente trop rapidement. La Bourse de Sao Paulo a chuté de 1% mercredi, après la nouvelle dégradation de la note du Brésil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.