GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Affaire «Pétrole contre nourriture»: Total condamné à 750000 euros d'amende

    media La Tour Total à la Défense, près de Paris, photographié le 25 février 2016. REUTERS/Jacky Naegelen

    Après la relaxe générale prononcée en première instance en 2013, le groupe pétrolier Total est aujourd'hui condamné en appel à payer 750 000 euros d'amende au procès des détournements du programme de l'ONU « Pétrole contre nourriture ». Onze des douze prévenus ont été condamnés à des amendes, parmi eux il y a deux anciens diplomates français.

    Total est déçu, mais il devra quand même payer. 750 000 euros, c'est la peine maximale encourue à l'époque des faits. Le groupe pétrolier aux 230 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel était accusé d'abus de biens sociaux et de trafic d'influence dans le programme de l'ONU, mis en place entre 1996 et 2003 en Irak.

    Ce programme visait à atténuer les effets sur la population irakienne d'un embargo des Nations unies décrété après l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990. Le programme « Pétrole contre nourriture » permettait au régime de Saddam Hussein de vendre du pétrole, en quantités limitées et sous contrôle de l'ONU, en échange de biens humanitaires et de consommation.

    Problème : Bagdad avait contourné ce programme par les biais de ventes parallèles et de surfacturations, en distribuant des millions de barils à des personnalités amies ou en encaissant des ristournes sur les ventes de pétrole. Outre Total, le groupe pétrolier suisse Vitol écope de 300 000 euros d'amende, et le reste des prévenus, d'amendes allant de 5 000 euros avec sursis à 100 000 euros.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.