GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: le Parlement adopte un nouveau plan quinquennal

    media Le président chinois, Xi Jinping, au cours de la séance d'ouverture du Congrès national du peuple, à Pékin, le 5 mars 2016. REUTERS/Jason Lee

    La Chine a adopté un nouveau plan quinquennal à l'occasion de la réunion annuelle du Parlement. Couvrant la période 2016-2020, il fixe un vaste programme de dépenses dans les infrastructures pour relancer l'économie et « édifier la société de moyenne aisance » voulue par le Parti communiste de Pékin.

    Le nouveau plan quinquennal est ambitieux. Il prévoit le doublement de la production d'énergie nucléaire, la construction de 10 000 kilomètres d'autoroutes et de 50 aéroports, ainsi que la création que 50 millions d'emplois dans les zones urbaines.

    Pour parvenir à financer ces énormes dépenses, la Chine va creuser son déficit budgétaire et continuer à s'endetter. Cette année, le déficit budgétaire devrait atteindre 3% du PIB, soit 1% de plus en deux ans. La dette publique pourrait s'élever cette année à 43% du PIB soit 10% de plus qu'en 2012.

    Forte envolée du crédit

    De leurs côtés, les analystes mettent en garde contre une trop forte envolée du crédit. En cause : les prêts bancaires ont fortement progressé. La dette totale de la Chine, dette publique et dette privée, atteint désormais 250% du PIB, selon les estimations d'experts.

    Avec ce plan d'investissement public, le gouvernement espère compenser en partie le ralentissement dans la construction et l'immobilier. L'objectif : relancer à 6,5% par an une croissance économique qui s'essouffle dangereusement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.