GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le Big data tire le PIB mondial

    media Selon le cabinet MacKinsey, 12 % du commerce de biens à l'échelle internationale transitent par ces plates-formes et dématérialisent les marchés, à commencer par celui du travail. Robert Decelis Ltd / Getty Images

    Pour la première fois, les flux de data contribuent davantage au Produit intérieur brut de la planète que les flux de biens, selon le cabinet McKinsey Global Institute. Jusqu'en 2008 environ, les flux de biens progressaient deux fois plus vite que le PIB mondial, grâce à l'expansion des firmes transnationales qui ont implanté des usines dans les pays où la main d'oeuvre n'est pas chère. Aujourd'hui, ils stagnent parce que les modes de communication et de consommation ont évolué.

    Information, recherches, transactions, vidéos, communication, les flux de data ont littéralement explosé. Ils ont été multipliés par 45 ces dernières années et pèsent aujourd'hui 10 % du Produit intérieur brut mondial.

    Plusieurs explications à ce phénomène : tout d'abord le développement des marchés émergents. Un équilibrage s'est en effet opéré entre le Nord et le Sud et entre les pays riches et en développement, qui échangent de plus en plus entre eux.

    Les réseaux sociaux, comme Facebook, WhatsApp, WeChat, et les sites de e.commerce comme Amazon, ou Alibaba surtout dans les pays à forte population comme l'Inde ou la Chine expliquent cette révolution.

    Selon le cabinet MacKinsey, 12 % du commerce de biens à l'échelle internationale transitent par ces plates-formes et dématérialise les marchés, à commencer par celui du travail. 50 millions de PME dans le monde sont sur Facebook, 10 millions sur Alibaba et 2 millions sur Amazon.

    L'indice calculé par McKinsey donne Singapour, les Pays-Bas et les États-Unis dans le trio de tête des pays les plus « connectés ». L'Allemagne se classe quatrième, le Royaume-Uni sixième et la France huitième.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.