GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Les dépenses militaires mondiales repartent à la hausse en 2015

    media Un soldat américain lors d'un exercice conjoint avec l'armée bulgare à Novo Selo. AFP PHOTO / NIKOLAY DOYCHINOV

    En 2015, les dépenses militaires mondiales ont atteint 1 676 milliards de dollars, soit une hausse de 1 % sur un an, comme le révèle le rapport annuel du Sipri, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

    Les Etats-Unis restent le pays qui dépense le plus, de très loin. Leur budget atteint près de 600 milliards de dollars. Des dépenses dues à la guerre contre l’organisation l’Etat islamique et à des opérations liées à la sécurité sur le territoire national. Et pourtant, les dépenses militaires américaines ont reculé de 2,5 % en 2015.

    Derrière les Etats-Unis, arrive la Chine avec 215 milliards de dollars. Son budget militaire a explosé avec une hausse de plus de 130 % en dix ans.

    Le troisième pays en termes de dépenses militaires est l’Arabie saoudite, avec 87 milliards de dollars et une croissance de 97 % ces dix dernières années. Un budget en hausse en raison de l’instabilité dans la région due aux attaques terroristes et à la crise yéménite. Vient ensuite la Russie, dont le budget a également grimpé sur les dix dernières années de plus de 90 % à cause, notamment, de la crise en Ukraine.

    Pologne, Lettonie et Lituanie

    Toujours selon le rapport du SIPRI, les dépenses militaires en Europe ont également augmenté de 1,7 %, à cause de la guerre contre l’organisation l’Etat islamique. Elles représentent près de 330 milliards de dollars en 2015.

    Le comparatif par région montre que l’Europe de l’Est est en pointe. Inquiets de la menace russe, la Pologne voit son budget militaire progresser de 22 %, la Lettonie de 14 % et la Lituanie de 33 %. Dans l'ensemble de l'Europe occidentale, les budgets baissent toujours, mais moins vite. Les membres de l'Otan se sont engagés à respecter d'ici 2024 l'objectif de dépenses militaires correspondant à 2 % du produit intérieur brut.

    Du côté de l’Asie, on note également une hausse des dépenses militaires de l'Indonésie, des Philippines, mais aussi du Japon et du Vietnam, reflet des tensions avec la Chine et la Corée du Nord.

    Ces dépenses militaires en hausse ont profité aux marchands d’armes. Aux côtés des Américains, on retrouve les Chinois et les Russes, dont les exportations ne cessent d'augmenter. Moscou fournit en priorité l'Inde et la Syrie. Quant à la France, cinquième vendeur d'armes au monde, elle est en perte de vitesse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.