GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Economie

    Le fonds souverain norvégien entre en guerre contre l'allemand Volkswagen

    media Le fonds souverain norvégien a dû passer des provisions de 16,2 milliards d'euros pour faire face au scandale du constructeur. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Volkswagen va être poursuivi par le fonds souverain norvégien. Il est l’un des principaux actionnaires et sa valeur boursière a chuté à la suite du scandale des moteurs truqués.

    Après les autorités américaines, les clients et les associations de défense des consommateurs, c'est au tour des actionnaires d'entrer en guerre contre Volkswagen.

    Le fonds souverain norvégien, le plus grand au monde, demande réparation en Allemagne contre le constructeur d'automobile. D'après l’agence d’information financière Bloomberg, le fonds alimenté par les revenus des hydrocarbures norvégiens est le quatrième actionnaire du constructeur allemand, avec 1,64% du capital.

    Ce fonds qui regroupe douze marques dont Volkwagen, Audi, Porsche et Seat a dû provisionner plus de 16 milliards d’euros pour faire face au scandale des moteurs diesel truqués afin de tromper les tests anti-pollution. Des ennuis qui coûtent cher aux investisseurs.

    Depuis cette affaire, la valeur boursière du fonds souverain norvégien a chuté. Cette procédure judiciaire pourrait faire boule de neige auprès des autres actionnaires du groupe allemand.

    Dans le monde, onze millions de voitures sont équipées du fameux logiciel truqueur, dont huit millions en Europe. Des plaintes ont été déposées et des enquêtes sont lancées aux Etats-Unis, mais également en Europe.

    → A (RE) LIRE : Volkswagen dans le rouge

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.