GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Moldavie se dote d'un gouvernement pro-russe minoritaire deux jours après la chute d'un cabinet pro-européen
    • Koweït: le Premier ministre a présenté jeudi la démission de son gouvernement à l'émir (porte-parole)
    • Le prix Goncourt des lycéens attribué à Karine Tuil pour «Les choses humaines»
    • Incendies sur la côte est de l'Australie: quatre morts, selon un dernier bilan établi par la police
    • Israël déclare avoir tué dans la nuit un commandant du Jihad islamique lors d'une frappe sur Gaza
    • Hong Kong: le «Global Times» supprime son tweet annonçant un couvre-feu imminent
    • Union européenne: Londres ne nommera pas de commissaire européen avant les élections britanniques (Bruxelles)
    • Épidémie d'Ebola en RDC: MSF signale le début de l'utilisation d'un deuxième vaccin à Goma
    Economie

    Le groupe allemand Bayer veut racheter Monsanto pour 62 milliards de dollars

    media Monsanto, le numéro un mondial des semences, est convoité. REUTERS/Brendan McDermid/File Photo

    Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer a fait ce lundi 23 mai une offre de 62 milliards de dollars à l'américain Monsanto, fabricant et numéro un mondial de semences OGM. Cette union pourrait donner naissance à un géant des pesticides et des engrais.

    La rumeur se concrétise.Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer ne cache plus son appétit et met tout en œuvre pour parvenir à créer un leader mondial de l'agrochimie. Il met donc sur la table 62 milliards d'euros – soit pratiquement le PIB de la Libye – pour racheter le leader mondial des semences OGM (organismes génétiquement modifiés), en proposant de racheter l'action à 122 dollars.

    → A (RE)LIRE : Le semencier américain Monsanto convoité par le chimiste allemand Bayer

    Selon Bayer, l'offre est avantageuse car elle représente une prime de 37% par rapport au cours de clôture de Monsanto le 9 mai dernier. Le groupe allemand pointe par ailleurs que son offre valorise Monsanto à hauteur de près de 16 fois son excédent brut d'exploitation.

    Opportunité des deux côtés

    Bayer est donc prêt à sortir beaucoup d'argent pour racheter Monsanto, il financera l'opération par de la dette et des actions et une augmentation de capital. Le groupe allemand a déjà fait ses comptes : il évalue les synergies aux alentours d’un milliard et demi de dollars dès la troisième année.

    → LIRE AUSSI : France: une marche citoyenne contre le géant américain Monsanto

    Une opportunité que le géant américain pourrait saisir, d'autant que les actionnaires de Monsanto sortiraient gagnants de l'opération. Pas sûr en revanche que ce rachat soit de bon augure pour la pénétration des OGM en Europe. Tant que Monsanto était américain, il restait des barrières. S'il devenait européen, les choses pourraient changer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.