GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Commission européenne débloque 500 millions d'euros pour l'agriculture

    media Des producteurs de lait manifestent, le 30 mai 2016 à Berlin. John MACDOUGALL / AFP

    La Commission européenne annonce débloquer 500 millions d'euros pour soutenir l'agriculture en crise et plus particulièrement les producteurs laitiers. L'enveloppe sera répartie en deux programmes : 350 millions d'euros seront répartis entre les pays membres et les 150 millions restants viendront en soutien à la réduction de la production de lait dans l'Union Européenne. Les secteurs de la viande porcine et des fruits et légumes sont également concernés.

    Depuis la fin des quotas laitiers, en septembre 2015, les cours du lait ne cessent de chuter. Face aux difficultés de trésorerie des producteurs, la Commission a décidé de nouvelles mesures d'aide, avec cette nouvelle enveloppe d'un demi milliard d'euros.

    Déjà en septembre 2015, la Commission avait débloqué une somme similaire, qui avait été complétée en mars par des mesures supplémentaires. Mais cette première aide s'est avérée insuffisante au regard de l'inexorable chute des prix du lait.

    La France, deuxième bénéficiaire

    Cette seconde enveloppe sera en divisée en deux. La première d'un montant de 350 millioins d'euros, sera répartie entre les pays membres et soumise à des conditions, notamment que les producteurs de lait n'augmentent plus leur production. Le premier bénificiaire sera l'Allemagne qui recevera près de 58 millions d'euros, puis la France, avec un peu moins de 50 millions. Quand au Royaume-Uni, toujours pays membre, il percevra un peu plus de 30 millions d'euros.

    Les 150 millions restant serviront à compenser les pertes financières, non par pays mais par exploitation, pour chaque litre de lait non produit. Une décision qui satisfait Stéphane Le Foll. Le ministre français de l'Agriculture a souligné que c'était la première fois depuis la fin des quotas laitiers que se pose la question de la maîtrise de la production.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.