GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, impliqué dans le scandale 1MDB

    media Najib Razak, le Premier ministre malaisien à Kuala Lumpur, le 21 juillet 2016. REUTERS/Lai Seng Sin

    Les autorités américaines ont lancé une offensive judiciaire pour saisir un milliard de dollars d'actifs issus du fonds public malaisien 1MDB, 1Malaysia Developement Berhars. Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, entre autres, est impliqué dans une vaste affaire de scandale financier, selon le Wall Street Journal. Il aurait détourné des sommes importantes issues de ce fonds souverain qu'il a lui même créé en 2009, à son arrivée au pouvoir, pour soit-disant appuyer sa politique et moderniser le pays. Un fond qui aura surtout servi à frauder.

    Selon la justice américaine il s'agit d'une « conspiration internationale » qui a permis de blanchir des centaines de millions de dollars. Plusieurs dirigeants malaisiens et leurs proches auraient siphonné trois milliards de dollars au total, au travers d'un réseau tentaculaire de sociétés écrans.

    Au cœur de l'escroquerie: le Premier ministre malaisien, Najib Razak. Il aurait empoché un milliard de dollars de financements issus de ce fond souverain 1MDB.

    Parfois, la réalité rejoint la fiction ! Le film de Martin Scorcese, Le loup de Wall Street avec l'acteur Leonardo DiCaprio, sorti en 2013, a bénéficié d'un financement de 100 millions de dollars issu d'argent détourné du fond malaisien. Sur la sellette, le beau frère du Premier ministre malaisien, Riza Aziz, qui est le co-fondateur du studio de cinéma hollywoodien Red Granite et le producteur du film.

    Ce scandale a aussi des ramifications en Suisse. Le gendarme des marchés a même ordonné en mai dernier la fermeture de la banque suisse BSI qui aurait effectué de nombreuses transactions opaques pour le compte de ce fond souverain. Un fond aujourd'hui en déficit de 12 milliards de dollars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.