GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)
    Afrique

    RDC: la Banque mondiale suspend ses financements au projet de barrage Inga 3

    media Une vue générale du barrage d'Inga à l'ouest de Kinshasa, en RDC. AFP PHOTO/Adia TSHIPUKU

    La Banque mondiale a suspendu sa contribution financière de 73 millions au projet de barrage hydroélectrique Inga 3 en République démocratique du Congo (RDC), qui a pour ambition de fournir du courant à l'Afrique tout entière. Cette décision fait peser beaucoup d'incertitudes sur la réalisation de ce projet.

    Au mois de juin dernier, le Premier ministre congolais Matata Ponyo Mapon avait assuré que le choix du consortium, chinois ou espagnol, chargé de construire Inga 3, serait fait à la fin de l'année 2016. Or, la décision que vient de prendre la Banque mondiale remet tout en cause. Les 73 millions de dollars dont l’institution vient de suspendre le versement finançaient pour l'essentiel l'autorité congolaise qui pilote le développement d'Inga 3, un projet à 14 milliards de dollars. Privés de cette somme, les dirigeants congolais ne disposent plus de l'expertise technique suffisante.

    Les travaux vont de nouveau prendre du retard. Pour expliquer leur décision, les dirigeants de la Banque mondiale citent pudiquement des divergences stratégiques avec le gouvernement congolais, celui-ci s'éloignant d'un accord signé à Washington il y a deux ans. Contrairement à cet accord, aucun expert international ne fait partie de l'autorité de développement d'Inga 3. Ce qui ne garantit pas la transparence sur laquelle insistait l'accord de 2014.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.