GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: une baisse d’impôt sur le revenu pour cinq millions de ménages

    media Au total, plus de cinq millions de foyers fiscaux auront un gain moyen de près de 200 euros. PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Le ministre des Finances et de l'Economie Michel Sapin a dévoilé vendredi 9 septembre des mesures fiscales pour 2017 en faveur de certains ménages, des retraités et des entreprises. Le président Hollande s'était engagé à le faire. Cinq millions de foyers vont en bénéficier. La mesure coûtera un milliard d'euros, soit moitié moins que ce qui était envisagé par l'exécutif.

    Les baisses d'impôt sont toujours un argument électoral. À quelques mois de la présidentielle, le président Hollande n'y déroge pas, mais la ristourne annoncée est plus faible que prévu.

    Fin juin, le chef de l’Etat espérait une baisse de deux milliards d'euros sur les impôts des ménages, mais le Brexit n'était pas encore passé par là et les prévisions de croissance pour 2017 étaient de 1,7%. Depuis, la croissance s'est grippée. Le gouvernement a revu à 1,5% ses prévisions de croissance pour l'année en cours, après l'annonce d'un coup d'arrêt au deuxième trimestre après un très bon début d'année.

    Bercy ne pouvant pas faire de miracle, le cadeau fiscal a été divisé par deux. Du coup, l'exécutif a opté pour une baisse forfaitaire de 20% qui devrait se traduire par une réduction moyenne de 200 euros par foyer fiscal concerné.

    Les classes moyennes en bénéficieront en priorité. Elles avaient subi une forte augmentation fiscale au début du quinquennat de François Hollande. En somme, le gouvernement cherche à leur redonner un peu de pouvoir d'achat à quelques mois de l’élection présidentielle.

    François Hollande plombé par son bilan fiscal

    Dès son arrivée au pouvoir, François Hollande a érigé en priorité le redressement des comptes publics. Il a fait le choix d'un choc fiscal : 16 milliards de hausse des prélèvements pour les entreprises, 32 milliards pour les ménages, hausse des impôts sur le revenu, sur le patrimoine et hausse des cotisations sociales. Les conséquences sur la croissance et l'emploi ont été immédiates.

    En 2014, Bercy a décidé de soutenir les entreprises par le biais du CICE et du pacte de responsabilité, soit 40 milliards d'euros. Dans le même temps, les impôts des ménages ont continué globalement à augmenter, même si l'Etat a opéré certaines baisses d'impôts sur les bas revenus et les classes moyennes.

    Au regard des chiffres publiés par l'OFCE, l'Office français des conjonctures économiques, les hausses des impôts sur les ménages sont bien réelles : 35 milliards d'euros de plus entre 2012 et 2017. A contrario, la pression fiscale pour les entreprises a été allégée de 20 milliards d'euros. Le taux de prélèvement obligatoire est donc historiquement haut pour les ménages et historiquement bas pour les entreprises.

    Selon un sondage publié vendredi matin dans Les Échos, 64% des Français considèrent que leurs impôts ont augmenté depuis l'élection de François Hollande, et 85% estiment qu'une baisse des impôts sur le revenu pour les classes moyennes est nécessaire. Mais le geste annoncé ce vendredi risque d'être insuffisant pour apaiser les plus mécontents. Les classes supérieures sont celles qui se disent les plus pressurisées; 70% ont vu leur facture s'alourdir.

    15 milliards d'euros de baisse d’impôts en Allemagne pour 2018

    Avec un milliard d'euros de baisse d'impôts, la France fait pâle figure à côté de son voisin allemand. La chancelière Merkel va elle aussi bientôt rentrer en campagne et elle veut tenter de séduire son électorat.

    Mieux vaut s'abstenir de comparer les deux pays tant les situations sont différentes. Les recettes publiques allemandes sont excédentaires et le chômage reste faible. En redonnant 15 milliards supplémentaires de pouvoir d'achat aux contribuables, l'Allemagne entend dynamiser sa croissance, sa compétitivité et son attractivité, ce qui pourrait faire de l'ombre à la France qui reste à la traîne.

    La planche de salut pour les contribuables français pourrait venir de l'harmonisation fiscale dans la zone euro. lls peuvent rêver d'un jour où la France alignera ses prélèvements obligatoires sur ceux de ses voisins.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.