GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le chimiste allemand Bayer achète Monsanto pour 59 milliards d'euros

    media Le chimiste Bayer rachète pour 59 milliards d'euros le géant Monsanto, fabricant controversé de pesticides et de semences OGM. REUTERS/Brendan McDermid/File Photo

    Le chimiste allemand Bayer achète pour 59 milliards d'euros le très controversé fabricant de pesticides et semences OGM américain Monsanto. A eux deux, les deux groupes représenteront dorénavant un géant mondial de 23 milliards d'euros de chiffre d'affaires regroupant 140 000 employés. Ce serait l'une des plus importantes fusions du secteur depuis le début de l'année, mais elle suscite déjà des interrogations.

    Qualifié par certains de mariage infernal, cette union entre un groupe de pharmacie célèbre pour l'invention de l'aspirine et un fabricant de pesticides dits « tueurs d'abeilles » soulève de nombreuses critiques, notamment en Allemagne, un pays où l'opposition aux OGM est farouche. Certains agriculteurs, quant à eux, craignent pour leur approvisionnement en semences, engrais et pesticides, de devenir dépendant d'un seul fournisseur.

    Mais cette fusion témoigne d'un monde de la chimie en pleine concentration. Confrontés à la chute des prix des matières premières agricoles, les agriculteurs ont vu leurs revenus baisser, et leur consommation d'engrais a baissé, elle aussi. Cela a incité les industriels à chercher des solutions. Les Américains Dow Chemical et DuPont ont décidé de se marier, et le Chinois ChemChina a jeté son dévolu sur Syngenta. Avec pour seul objectif : sauver leurs profits.

    Le problème, c'est que Monsanto, devenu bête noire des écologistes, a perdu un tiers de sa valeur boursière, et ses ventes de semences de maïs et de soja transgénique plongent aux Etats-Unis et au Brésil. Son herbicide phare à base de glyphosate est jugé cancérigène, et certains pays, dont la France n'en veulent plus. Pas sûr qu'en achetant son concurrent, Bayer y trouve son compte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.