GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    L'exil fiscal des ménages les plus aisés ne faiblit pas en France

    media Le nombre de contribuables aux revenus supérieurs à 100.000 euros ayant quitté la France pour s'installer à l'étranger a augmenté de 10% en 2014, selon un rapport du ministère des Finances remis au Parlement. AFP/ PHILIPPE HUGUEN

    En France, les expatriations des ménages les plus aisés continuent de progresser. Le nombre de contribuables gagnant plus de 100 000 euros à avoir quitté la France a augmenté de 10% en 2014 par rapport à l'année précédente. C'est ce que révèle un rapport du ministère des Finances remis au Parlement auquel le journal Les Echos a eu accès. Mais, cette tendance cache une réalité plus disparate.

    Sur l'ensemble, le nombre de départs augmente bel et bien. Joint par RFI, Bercy confirme que plus de 4 100 de ces résidents fiscaux aisés ont quitté la France en 2014, contre moins de 3 750 un an plus tôt. Mais, ce constat mérite d'être nuancé. Si l'on regarde la catégorie des plus fortunés parmi les fortunés, ceux dont les revenus dépassent 300 000 euros annuels : là au contraire le rythme des départs ralentit légèrement. Moins de 600 foyers ont quitté l'hexagone contre 660 en 2013.

    Une baisse amorcée également parmi les contribuables assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), alors qu'il augmentait depuis 2011. Et non seulement, ils sont moins nombreux à partir, mais, les expatriés assujettis à l'ISF sont aussi plus nombreux à revenir. Et c'est une bonne nouvelle pour le fisc français. Chaque année, ces expatriations font perdre 15 à 30 millions d'euros d'ISF à l'Etat.

    Reste que ces chiffres n'expliquent pas, ou pas complètement du moins, les motivations de ces contribuables qui vont s'installer le plus souvent au Royaume-Uni, aux Etats-unis et en Suisse. Selon une enquête de la direction des Français de l'étranger et de l'administration consulaire réalisée en 2012, les personnes interrogées quittent la France majoritairement pour des raisons professionnelles ou familiales. Encore faut-il qu'elles aient répondu en toute sincérité !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.