GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Ukraine: le gouvernement nationalise la PrivatBank, la première banque du pays

    media Des gens font la queue devant une filiale de la PrivatBank à Kiev, le 19 décembre 2016. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    L'Ukraine nationalise la PrivatBank, la première banque du pays. Les autorités ukrainiennes estiment que cette décision a permis de sauver cette banque pour éviter l'effondrement de tout le système bancaire du pays.

    La prise de contrôle par l'Etat ukrainien vient après des mois de rumeurs concernant la mauvaise santé de la PrivatBank. Ces derniers temps la banque multipliait, en effet, des prêts de mauvaise qualité, c'est-à-dire des prêts qui risquent de ne pas être remboursés.

    Dans la ligne de mire de la présidence

    Avant qu'elle ne revienne dans le giron de l'Etat, la PrivatBank appartenait à un oligarque Igor Kolomoïski, qui était son principal actionnaire, un homme d’affaires à la réputation sulfureuse et aux méthodes douteuses.

    Troisième fortune de l’Ukraine, magnat de médias, propriétaire du club de football FK Dnipro, mais aussi actionnaire minoritaire de l’Ukrnafta, entreprise d’extraction d’hydrocarbures, Kolomoïski a été brièvement gouverneur de sa région natale de Dnipropetrovsk, une grande ville de l’Est russophone ukrainien, où sa galaxie financière Privat Group, mais aussi la PrivatBank, ont leur siège.

    En prenant le pouvoir en 2014, le gouverneur s'est montré conciliant avec les élites de l'ancien régime. Mais depuis le changement de l’équipe au pouvoir et l’élection à la tête du pays de Petro Porochenko, l’oligarque est devenu la cible de la lutte du président contre la corruption. Porochenko finira, d’ailleurs, par limoger Kolomoïski de son poste de gouverneur en mars 2015.

    Besoins de renflouement estimé à 4 millions d’euros

    Les rumeurs sur la mauvaise santé de la PrivatBank inquiétaient le marché et contribuaient à fragiliser l'établissement qui regroupe un tiers des dépôts du pays. Au risque d'entraîner dans sa chute les autres banques.

    Lors de sa conférence de presse, le ministre des Finances ukrainien, Olexandre Danyliouk a estimé le renflouement nécessaire de la banque à plus de 4 millions d’euros. Il a assuré que la nationalisation permettrait de sauver les dépôts de près de 20 millions de clients, et que le gouvernement remettrait la PrivatBank en vente dès que celle-ci serait complètement stabilisée.

    La condition sine qua non

    L'assainissement du système bancaire fait partie des conditions clés pour maintenir un plan de sauvetage financier de 17,5 milliards d’euros accordés à l'Ukraine en 2015 par ses alliés occidentaux, et notamment par le FMI. Kiev comptait sur un versement d'une tranche de 1,3 milliard de dollars en novembre. Ce versement a été suspendu. Le Fonds a estimé que le pays avait besoin de plus de temps pour remplir les conditions nécessaires.

    Des tests de résistance menés récemment par la banque centrale du pays ont montré que sur les 39 établissements étudiés, 28 n'avaient pas les liquidités nécessaires pour survivre à une éventuelle crise financière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.