GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président déchu Omar el-Béchir, qui a dirigé le Soudan durant trois décennies, est arrivé ce lundi 19 août devant un tribunal de Khartoum, où il doit être jugé pour corruption, a constaté un journaliste de l'AFP. L'ex-chef de l'État, déposé par l'armée le 11 avril en réponse à des manifestations massives, est arrivé en matinée, escorté par un imposant convoi militaire, selon la même source. Son procès devait s'ouvrir samedi 17 août, mais il avait été reporté sine die.

    Europe

    Cinq pays de l'UE détiennent 90% des liquidités injectées par la BCE

    media Le siège de la Banque centrale européenne à Francfort (photo d'illustration). REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Où sont passés les milliards d'euros injectés depuis deux ans par la Banque centrale européenne pour soutenir l'économie européenne ? Ils restent concentrés dans les cinq pays les plus riches de la zone euro. C'est ce que révèle une étude publiée par la BCE. L'une des raisons à cela : l'aversion au risque parmi des déposants.

    Cinq pays parmi les plus riches cumulent 90% des liquidités, alors que dans d'autres pays, les banques dépendent encore de la BCE pour se fournir en argent.

    C'est en Allemagne que se concentrent les deux tiers des liquidités. La France a, quant à elle, reçu 20% des sommes injectées par l'institut de Francfort. A leurs côtés, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Finlande profitent, eux-aussi, de l'augmentation de l'aversion au risque dont souffre la zone euro depuis la crise financière.

    Depuis 2015, la BCE a distribué près de 1 500 milliards d'euros dans le cadre d'un vaste programme de rachat de dettes et d'obligations d'Etat sur les marchés. Pour fournir ainsi des liquidités à des investissements plus risqués. Problème : l'écrasante majorité de l'argent reste stocké dans ces pays les plus riches, au lieu d'aider ceux qui en ont le plus besoin.

    Cette inégalité quant à l'accès aux liquidités risque de ruiner l'efficacité de la politique monétaire de la BCE. Une politique censée relancer l'économie dans la zone euro, rappellent les auteurs de l'étude.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.