GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Elections au Chili: les bureaux de vote ont ouvert
    • Séisme de magnitude 6,6 dans le Pacifique, l'épicentre à 69 km de la Nouvelle-Calédonie (USGS)
    • Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi (police)
    • Inde: malgré le brouillard de pollution, le semi-marathon de Delhi a bien eu lieu
    • Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF appelle Robert Mugabe à démissionner
    Economie

    Brexit: Berlin veut attirer les financiers de la City

    media Francfort, en Allemagne, fait partie des villes européennes qui veulent attirer les établissements financiers de la City. Getty Images / Westend61

    L'Allemagne cherche à profiter du Brexit pour attirer les établissements financiers basés à Londres. Pour y parvenir, Berlin pourrait modifier son Code du travail.

    Depuis l'annonce du Brexit, la compétition entre Dublin, Paris et Francfort se durcit. Le moment où les grands établissements bancaires internationaux vont devoir choisir une nouvelle implantation au sein de l'Union européenne approche et c'est la course au plus offrant.

    La dernière proposition en date est celle de Berlin. Un proche de la chancelière Angela Merkel déclare que son pays est prêt à assouplir les conditions d'embauche et de licenciement des banquiers pour tenter de les inciter à installer leurs sièges sociaux à Francfort. La mesure ne concernerait que les cadres supérieurs gagnant plus de 250 000 euros par an. C'est le cas pour les grandes banques susceptibles de délocaliser une partie de leurs personnels en Europe continentale après le Brexit. Une annonce qui pourrait séduire les financiers de la City qui redoutent de se heurter à une législation trop contraignante.

    Les équipes chargées de promouvoir Paris ont plaidé en faveur d'une mesure similaire, mais le gouvernement français précédent ne voulait pas de cette exception au droit du travail. Si la France reste campée sur sa position, elle pourrait bien perdre des points, d'autant que la proposition de Berlin pourrait se concrétiser dès le milieu de l'année prochaine, une fois les élections législatives allemandes passées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.