GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Février
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Aujourd'hui
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mort du violoniste de jazz français Didier Lockwood à l'âge de 62 ans (communiqué)
    • Suisse: une dizaine de randonneurs emportés par une avalanche (police)
    Afrique

    Le constructeur General Motors se retire d'Inde et d'Afrique du Sud

    media Des employés de General Motors travaillent sur l'assemblage d'une Chevrolet dans une usine de Talegaon, en Inde. REUTERS/Danish Siddiqui/File Photo

    Le constructeur automobile américain General Motors quitte le marché indien et celui de l’Afrique du Sud. Des marchés que la firme de Détroit ne juge pas assez rentables. GM vient d'annoncer une restructuration de ses activités à l'international.

    En 2016, General Motors a vendu moins de 30 000 véhicules en Inde, beaucoup moins que ce qui était espéré. En Afrique du Sud, les performances ne sont pas meilleures et le groupe automobile américain en tire les conséquences.

    La patronne de GM, Mary Barra, donne désormais la priorité aux marges et à la rentabilité. En Inde, General Motors conserve son usine de production mais les véhicules qui y seront assemblés ne seront plus commercialisés sur le marché local, mais exportés vers l’Amérique latine.

    En Afrique du Sud, le groupe américain cède ses activités au constructeur japonais Isuzu. Un coup dur pour le pays où plus de 1500 emplois directs sont menacés et plusieurs milliers d'autres indirectement alors que le taux de chomage dépasse aujourd'hui les 26%. Depuis plusieurs années, les ventes de voitures sont en baisse. L'année dernière GM n'a assemblé que 34 000 véhicules dans son usine de Port Elizabeth et les prévisions pour 2017 ne s'annoncent guère meilleures. Déjà au cours des dernières années General Motors avait retiré sa marque Chevrolet du marché européen et quitté la Russie faute de succès commercial.

    Enfin le rachat d'Opel, la filiale européenne de General Motors par le constructeur français PSA, devrait être bouclé d'ici la fin de l'année. Le groupe américain veut concentrer ses investissements dans le développement des véhicules électrique et véhicules autonomes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.