GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Afrique: le fonds Helios acquiert les engrais du Français Louis Dreyfus

    media «La Cigogne» est présente en Angola, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, à Madagascar, au Mali et au Sénégal. Photo d'un champ agricole au Burkina Faso. Getty Images/Travel Ink

    En Afrique, le fonds d’investissement Helios vient de racheter les activités africaines d'engrais et d’intrants du groupe français Louis Dreyfus Company (LDC). Helios Investment Partners, le plus grand fonds d’investissement africain, l’a annoncé, ce lundi 24 juillet, dans un communiqué. Fertilizers and Inputs Holding B.V., établie en Afrique depuis 1947 et filiale de LDC depuis 2011 réalise un chiffre d'affaires annuel de 300 millions de dollars sur une dizaine de pays du continent, grâce notamment à sa marque «La Cigogne».

    La marque « La Cigogne », développée par Louis Dreyfus Company, est présente en Angola, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, à Madagascar, au Mali et au Sénégal. Elle propose aux paysans une plateforme d'intrants et d'engrais, un marché en plein développement dans une Afrique en quête d'autosuffisance alimentaire.

    Grâce à cette acquisition, Helios veut créer un nouveau champion africain et parie, pour cela, sur ce secteur clé qui devrait connaître, dans les années à venir, une croissance régulière.

    Jointe par RFI, Zineb Abbad El Andaloussi, directrice générale chez Helios, explique cette démarche.

    « Nous faisons aujourd’hui un investissement pour développer un réseau de distribution de fertilisants en Afrique le plus au point et le plus apte à répondre à la demande des agriculteurs de demain et des fermiers », a-t-elle affirmé.

    « C’est un investissement qui est vital pour l’Afrique. On a besoin de nourrir les populations. La croissance démographique africaine est importante. L’Afrique ne pourra pas se développer s’il n’y a pas, à un moment ou un autre, l’autosuffisance alimentaire. Cela est donc important et je pense que fondamentalement ce que l’on cherche à faire, c’est aider cette société - cette plateforme - à être le champion panafricain de demain », a ajouté Zineb Abbad El Andaloussi.

    Helios, fonds africain, rachète une entreprise presque centenaire, d’origine française. Y aurait-il, peut-être, une sorte de passation de pouvoir ?

    « Il y a une sorte d’ambition africaine : donner aux Africains les moyens de maîtriser leur développement et aujourd’hui, effectivement, cela passe par investir et réinvestir un certain nombre de secteurs pour que cela redevienne un business africain », a précisé la directrice de Helios.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.