GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Environnement: 1,5 million de déchets illégaux saisis par les autorités

    media Une décharge sauvage en Albanie (photo d'illustration). © RFI/Altin Lazaj

    1,5 million de déchets de contrebande ont été saisis en juin 2017 dans le monde. Un record rendu possible par une vaste opération d'Interpol. Tout au long de ce mois, les douanes de 43 pays ont collaboré pour faire tomber les filières illégales de transport de déchets polluants. Cet énorme coup de filet confirme que ce sont les pays d'Asie et d'Afrique qui subissent le plus ces décharges à ciel ouvert.

    Des écrans d'ordinateurs empilés au Togo, des vieux moteurs de voiture entassés en Malaisie, des batteries de téléphone qui déversent leurs métaux lourds dans les eaux de Hong Kong : autant de déchets illégaux découverts par les autorités en juin 2017.

    Du 1er au 30 juin, l'agence de coopération policière Interpol a supervisé une opération gigantesque de lutte contre le trafic de rejets illégaux, avec la participation de 43 polices. Baptisée « trente jours d'action » et présentée comme la plus grande jamais menée, elle a notamment permis de recenser 85 sites où avaient été déposés au total plus d'un million de tonne de déchets. 326 personnes et 244 compagnies sont mises en cause pour des délits d'ordre criminel ou administratif.

    Les déchets illégaux saisis sont pour l'essentiel des rebuts électroniques ou métalliques, provenant généralement de l'industrie automobile, précise Interpol dans son communiqué. La plupart d'entre eux sont originaires d'Amérique du Nord ou d'Europe. Par exemple, aux Pays-Bas, les douanes ont saisi un montant exceptionnel de 10 000 tonnes de déchets illégaux.

    L'Afrique et l'Asie, principales destinations des rebuts illégaux

    Quant à la destination de ces rebuts, l'opération a confirmé qu'il s'agit avant tout de l'Asie et l'Afrique. Elle a également permis de réveler l'existencer de nouveaux circuits pour ces trafics, notamment à destination de l'Amérique centrale, devenue à son tour un point de chute des trafiquants.

    Ces déchets, dangereux pour l'environnement, devraient normalement faire l'objet de traitement. Des pays comme la France ont par exemple instaurés une taxe sur les objets électroniques pour financer leur recyclage. Mais les contrebandiers de déchets cherchent à profiter des différences existant entre les pays et les régions dans la gestion de ce type de produits, ou encore de législations laxistes. Son coût sur l'environnement est considérable, pouvant être à l'origine de la pollution des sols, de l'air ou de l'eau.

    (Avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.