GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un accord a été signé ce jeudi entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des Rohingyas, sur la base de l’accord de 1992 entre les deux pays. Le Bangladesh va devoir envoyer des formulaires remplis par les réfugiés qui précisent leur adresse en Birmanie, et une décharge disant qu’ils reviennent volontairement. Selon le ministère de l’Information birman, la Birmanie acceptera ceux qui pourront présenter des documents d’identification délivrés par le passé par le pays.

    Economie

    Air Berlin dépose le bilan mais continue de voler

    media C'est un rachat partiel des actifs les plus rentables d'Air Berlin par Lufthansa qui se profile. REUTERS/Hannibal Hanschke /File Photo

    Déficitaire depuis près de 10 ans, la deuxième compagnie aérienne allemande Air Berlin a déposé le bilan mardi 15 août, son grand actionnaire Etihad Airways ayant décidé d'arrêter son aide financière. Mais Air Berlin va continuer de faire voler ses avions pendant la saison estivale, grâce au soutien des autorités allemandes.

    Le gouvernement d'Angela Merkel va mettre Air Berlin sous perfusion pendant 3 mois, en lui prêtant 150 millions d'euros. De quoi permettre à la compagnie aérienne en faillite d'assurer ses vols jusqu'à nouvel ordre et de maintenir en poste ses 7 200 employés.

    Mais très vite, Air Berlin va devoir vendre ses actifs. Son actionnaire émirati Etihad Airways a refusé de continuer à combler les trous dans son budget. Un abandon que déplore aujourd'hui le syndicat de pilotes du transporteur allemand.

    Air Berlin était en déficit quasiment tous les ans depuis la crise de 2008, endettée par ses acquisitions successives. Pour s'en sortir, le deuxième transporteur aérien d'Allemagne avait engagé des négociations avec le numéro un, Lufthansa, mais ce dernier ne souhaitait pas racheter l'intégralité de son concurrent en difficultés.

    Aujourd'hui c'est un rachat partiel des actifs les plus rentables d'Air Berlin par Lufthansa qui se profile. A moins qu'Easyjet ne se déclare : la compagnie britannique à bas coût convoite depuis longtemps les créneaux de décollage et d'atterrissage d'Air Berlin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.