GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    L'Etat français se prépare à céder quelques participations

    media Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, à Jouy-en-Josas, le 30 août 2017. REUTERS/Charles Platiau

    Le gouvernement confirme sa volonté de vouloir céder des participations que l’Etat détient dans de grandes entreprises. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et le Premier ministre Edouard Philippe ont amplement communiqué sur le dossier ces derniers jours. Le Premier ministre a indiqué que les fonds collectés par ces ventes permettront de financer l’innovation en France.

    L’Etat envisage de se séparer d'une partie seulement des participations qu’il détient dans différentes entreprises. Le Premier ministre dimanche n'a pas repris à son compte le terme de « privatisation », employé par son ministre de l'économie 24 heures plus tôt.

    Le gouvernement n’a pas défini pour l’heure la liste des entreprises concernées, elles sont au nombre de 80. Edouard Philippe n’a pas non plus donné de chiffres sur les cessions d’actifs prévues. On ignore donc à quel niveau il abaissera sa participation dans des sociétés cotées comme Air France KLM, où l'Etat possède plus de 17% du capital. Renault est également visé, l'Etat détient un cinquième du constructeur. Citons enfin la Française des jeux, où il détient près de trois quarts du capital.

    Les participations dans les entreprises des secteurs stratégiques de la défense, du nucléaire ou de l’énergie, - on pense au groupe Thalès ou EDF -, devraient être épargnées.

    L'argent récolté sera reversé au fond de l’innovation que l'Etat a prévu d'alimenter à hauteur de 10 milliards d’euros. Emmanuel Macron s'y était engagé lors de sa campagne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.