GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: hémorragie d'emplois en perspective, selon une étude

    media Le principal quartier d'affaires de Londres, la City. Royaume-Uni, juin 2016. LEON NEAL / AFP

    Une étude de l'agence Reuters estime à 10 000 le nombre d'emplois qui pourraient quitter Londres une fois le Brexit achevé, alors que près d'un million de personnes travaillent dans le secteur de la finance au Royaume-Uni.

    Les études sur les conséquences du Brexit ne sont pas rassurantes et celle publiée ce lundi 18 septembre par l'agence Reuters ne fait pas exception. Selon ce sondage, quelque 10 000 emplois pourraient être amenés à quitter Londres ou bien être à être créés outre-Manche, à Francfort ou à Paris, quand le Royaume-Uni aura quitté le marché européen.

    Cette étude a été menée auprès de 158 grandes entreprises et acteurs internationaux implantés en Grande-Bretagne, que ce soit des banques d'assurances ou des fonds d'investissement, entre le 21 août et le 15 septembre dernier.

    Transition en douceur

    Ce sondage reflète les dispositions prises par les entreprises pour faire face au Brexit. Des plans ont été transmis à la Banque d'Angleterre courant juillet. Près de la moitié des entreprises interrogées affirme que le Brexit aura des effets sur l'emploi.

    Dans le même temps, les négociations des deux côtés de la Manche patinent et inquiètent. Les patrons de plus d'une centaine d'entreprises ont écrit le week-end dernier une lettre aux négociateurs de Bruxelles et de Londres pour demander une période de transition de trois ans pour éviter un basculement trop brutal.

    Cela ne serait bon ni pour les Britanniques ni pour les Européens. Selon Reuters, en effet, plus d'un million de personnes travaillent dans la finance en Grande-Bretagne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.