GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Siemens et Alstom officialisent leur fusion dans le ferroviaire

    media Un AGV (Automotrice à grande vitesse), train à grande vitesse construit par Alstom, successeur des TGV, ici à Saint-Ouen, près de Paris, le 26 septembre 2017. Fuentes/File Photo

    Siemens monte à bord d’Alstom. Les deux groupes ont officialisé mardi 26 septembre la signature d'un protocole d'accord en vue de la fusion de leurs activités ferroviaires. En s’alliant, ils donnent naissance à une entreprise qui pèsera plus de 15 milliard d’euros et devient le numéro deux mondial pour le matériel ferroviaire. Le gouvernement français s'est félicité d'un rapprochement « entre égaux », même si le groupe allemand Siemens prend dans les faits le contrôle du nouvel ensemble. Une alliance économique qui vise à contrer le géant chinois CRRC.

    La nouvelle entité s’appellera Siemens-Alstom et devrait voir le jour d’ici à fin 2018. Elle sera détenue à 50% par le conglomérat industriel allemand, mais sera dirigée par l'actuel PDG d'Alstom Henri Poupart-Lafarge. Concrètement, c’est Siemens qui prend le contrôle de l’entreprise issue de la fusion.

    Dans un communiqué commun, les deux groupes vantent les bénéfices de cette alliance : le nouveau géant ferroviaire européen devrait produire des synergies annuelles de 470 millions d’euros et bénéficierait d'un carnet de commandes de plus de 61 milliards d’euros. Le bénéfice d’exploitation combiné est lui évalué à 1,2 milliard d’euros.

    La direction reste en France

    Par souci d'équilibre, Alstom conserve la direction du groupe, qui sera côté à la bourse de paris et basée en France. L'allemand Siemens détiendra 50% du capital et pourra augmenter à 50,5 % au bout de 4 ans.

    L’Etat français, qui apporte tout son soutien à cette fusion, annonce également qu’il ne participera plus au conseil d’administration d’Alstom.

    Et même si les deux groupes assurent que leurs salariés seront protégés, ce rapprochement suscite les inquiétudes des syndicats français qui craignent à moyen terme des réductions d’effectifs dans l'Hexagone.

    Le nouveau groupe veut concurrencer le géant chinois du rail

    Le nouveau géant européen du ferroviaire sera enfin capable de concurrencer CRRC. Le mastodonte chinois du rail domine le marché mondial du ferroviaire, avec un chiffre d'affaires annuel de près de 30 milliards d'euros et 8,1 milliards de dollars de nouvelles commandes hors de Chine, un bond de 40% sur un an. En mars 2016, il était retenu pour fournir des trains au réseau de métro de Chicago, un contrat de 1,3 milliard de dollars. 

    Après les Etats-Unis, l'Argentine, l'Afrique du Sud, la Thaïlande ou encore le Pakistan, le géant chinois s'intéresse aussi au marché européen et sa filiale CRRC Zhuzhou Locomotive a conclu fin 2016 une vente de rames de train à grande vitesse à la République tchèque, son premier contrat dans l'Union européenne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.