GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Retraite et vieillissement: l'OCDE tire la sonnette d'alarme

    media Un manifestant dénonce la baisse du pouvoir d'achat des retraités français, le 30 mars 2017 à Paris. REUTERS/Charles Platiau

    Selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les personnes nées à partir de 1960, avec un faible niveau de qualification et d'éducation vieilliront dans des conditions nettement moins favorables que les retraités d'aujourd'hui. C'est ce que pointent les auteurs du rapport « Prévenir les inégalités du vieillissement ». Les inégalités devraient se creuser pour la génération post-baby boom, l'OCDE parle d'un « risque sérieux » de perte du niveau de vie. La France fait actuellement partie des pays de l'OCDE ayant la population la plus âgée.

    Jusqu'à présent, le système de retraite français fait des envieux. Dans l'Hexagone, le revenu moyen d'un retraité de plus de 65 ans est légèrement supérieur à celui d'un actif, alors que dans les autres pays membres de l'OCDE, il est inférieur de 12%. De plus, les retraités français cessent de travailler quatre ans plus tôt que leurs voisins.

    Mais ce temps « béni » pourrait bien appartenir au passé. Les futurs retraités, ceux nés après 1960 avec un faible niveau d'éducation, risquent de connaître une vieillesse difficile. En cause un parcours professionnel cahotique, avec de faibles rémunérations et parfois jalonné de périodes de chômage ou de maladie plus fréquentes chez les catégories sociales défavorisées. Pour l'OCDE, la dégradation du marché du travail et la pyramide des âges contribuent à cette aggravation. Il n'y aura plus assez d'actifs pour trop de retraités.

    L'OCDE considère que l'allongement de la durée de la vie, l'isolement, le renforcement des inégalités et les réformes de l'assurance-vieillesse à venir sont autant de facteurs qui risquent de plonger dans la pauvreté les travailleurs les plus fragiles.

    → « Aujourd'hui l'économie »: Les finances des retraites se dégradent, un mauvais point pour le président Macron

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.