GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    • Liban: Hariri affirme être «en route pour l'aéroport» pour quitter Ryad (tweet)
    Asie-Pacifique

    Japon: bilan mitigé des «Abenomics»

    media Les ménages japonais craignent l'avenir et épargnent plus qu'ils ne dépensent. Nathalie Cuvelier via Getty Images

    La sécurité de l'archipel nippon face au danger que représente la Corée du Nord a pris une large place dans la campagne électorale japonaise pour les législatives qui doivent se tenir dimanche 22 octobre. Mais la relance économique du pays, la lutte contre la précarité occupent également les esprits, alors que le bilan économique de Shinzo Abe les « Abenomics » est contesté.

    En lançant ses trois flèches dites « Abenomics » en 2012, le Premier ministre Shinzo Abe se faisait fort de sortir l'économie japonaise de près de 20 ans de léthargie : relance budgétaire, politique d'argent facile et réformes structurelles.

    Cinq ans après, le bilan est mitigé. L'indice boursier Nikkei vient d'atteindre un niveau inconnu depuis plus de 20 ans. La croissance se maintient de trimestre en trimestre depuis 18 mois et les prix à la consommation progressent à nouveau après des années de déflation, mais sans atteindre pour autant l'objectif d'inflation de 3% l'an fixé par le gouvernement.

    Les ménages japonais craignent l'avenir et épargnent plus qu'ils ne dépensent, ce qui nuit grandement à la croissance. Et si le taux de chômage reste faible, à moins de 3%, c'est que la population active a diminué de 10 millions de personnes depuis 1995.

    La morosité de la population est entretenue par la montée des inégalités et de la précarité, alors que les profits des entreprises ne se traduisent pas en augmentation de salaire.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.