GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Budget français 2018: l'Assemblée adopte la taxation du gazole

    media La taxe sur le gazole augmentera à partir de 2018 de 2,6 centimes par litre de gazole chaque année pendant quatre ans. PHILIPPE HUGUEN / AFP

    En France, les députés qui examinent actuellement le budget pour 2018 ont adopté, samedi 21 octobre, l’augmentation de la fiscalité sur le gazole afin de l’aligner sur celle de l’essence. Une promesse de campagne d’Emmanuel Macron destinée à réduire le nombre de véhicules diesel.

    La taxation du gazole sera alourdie à partir de 2018 de 2,6 centimes d’euro par litre et ce pendant 4 ans. L’objectif est de supprimer en quelques années l’écart de prix entre le gazole qu'utilisent les véhicules au diesel, jugés très polluants, et le carburant des véhicules à essence. Ce rattrapage avait déjà débuté sous le quinquennat précédent. Il sera achevé en 2021.

    Afin d’aider les automobilistes à abandonner leur ancien véhicule diesel pour un modèle plus écologique la prime à la casse sera doublée et pourra atteindre 2 000 euros.

    Les députés de l’opposition hostiles à cette augmentation de prix n’ont pas manqué de souligner que cette disposition touche au premier chef les territoires ruraux plus consommateurs que les autres de gazole.

    Mais les consommateurs ont déjà largement pris en compte cette volonté de transition énergétique : les ventes de véhicules diesel se sont effondrées en 5 ans passant de 70% à moins de 50% du total.

    (Re) lire : Environnement: Paris veut bannir le diesel et l'essence d'ici 2030

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.