GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Japon prévoit un budget record de 46 milliards de dollars pour renforcer sa défense antimissile contre la menace nord-coréenne (Nikkei)
    • Inde: Rahul Gandhi devient le président du parti du Congrès (opposition)
    Asie-Pacifique

    La Chine enregistre une chute, escomptée, des investissements à l'étranger

    media Le divertissement est l'un des secteurs clés du groupe Fosun, le plus grand conglomérat privé de Chine continentale. REUTERS/Aly Song/File

    Les investissements chinois à l'étranger ont très sensiblement diminué depuis le début de l'année. Signe de l'efficacité de la politique lancée fin 2016 par les autorités de Pékin pour lutter contre la fuite des capitaux.

    Depuis janvier, les investissements chinois à l'étranger ont reculé de 40% à 86 milliards de dollars, alors qu'en 2016, ils étaient en forte progression et atteignaient 170 milliards de dollars.

    C'est le résultat de la lutte engagée par le gouvernement contre les investissements massifs des grands groupes chinois dans le sport, l'hôtellerie et le divertissement, des opérations jugées « irrationnelles » par les autorités chinoises du commerce. Et aussi, dangereuses, en raison du fort endettement de ces groupes, tels Wanda ou Fosun, ce qui fait peser un risque sur la valeur du yuan. Les gros investissements sont donc désormais soumis à autorisation et seuls ceux qui concernent les services, l'industrie ou la vente de détail ne rencontrent aucun obstacle.

    Et même les investissements chinois dans les pays concernés par le vaste programme des nouvelles « routes de la soie » - un ambitieux programme d'infrastructures initié par Pékin à travers l'Asie - sont vivement encouragés par les autorités. Ces mises de fonds dans les infrastructures des pays asiatiques voisins de la Chine commencent à monter en puissance. Ils représentent actuellement 13% du total des investissements chinois à l'étranger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.