GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Jamal Khashoggi: la Turquie dément avoir fourni «un quelconque enregistrement» à Washington (ministre)
    • Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel sur la Syrie organisé à Istanbul le 27 octobre (porte-parole)
    • Environnement: «Aux scientifiques de faire la preuve ou non qu'il y a des conséquences à l'usage des pesticides» (Didier Guillaume sur RTL)
    • Budget des sports en France: «On a assez d'argent pour travailler», dit Roxana Maracineanu (France Info)
    • Brexit: la question irlandaise peut faire échouer l'accord (Barnier)
    Economie

    Lutte contre le blanchiment d’argent sale: Bruxelles s’attaque aux cryptomonnaies

    media Convertir de grosses sommes issues du trafic de drogues ou d'armes en bitcoin puis les récupérer au moyen de cartes prépayées est la nouvelle formule en vogue. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo

    L'Union européenne veut mettre un terme à l'anonymat qui recouvre les transactions en monnaies virtuelles telles que le bitcoin. Des mesures en ce sens vont être prises, mais pas avant 18 mois.

    L'Union européenne veut renforcer la lutte contre le blanchiment d'argent sale et le financement du terrorisme qui ont trouvé un nouveau refuge dans les monnaies virtuelles. Les plateformes de transaction de bitcoin ou autres monnaies électroniques devront connaître l'identité de leurs utilisateurs et si besoin est la communiquer aux autorités.

    En effet, Tracfin, la cellule de renseignement financier de Bercy, mettait en garde il y a quelques jours contre le lien entre anonymat et criminalité. Convertir de grosses sommes issues du trafic de drogues ou d'armes en bitcoin puis les récupérer au moyen de cartes prépayées est la nouvelle formule en vogue. Au Pays-Bas, des distributeurs permettent déjà de reconvertir des bitcoins en euros.

     → A (RE)LIRE : [Reportage] A Paris, le bitcoin fait sensation

    Les monnaies virtuelles échappent jusqu'à présent aux organes de contrôle des transactions douteuses, aux banques centrales et aux autorités de régulation des marchés financiers ainsi qu’au fisc. Plusieurs pays européens, dont le Luxembourg et l’Irlande, étaient opposés à ce renforcement des règles, craignant que plus de transparence ait un impact économique sur les grandes entreprises qui ont recours aux monnaies virtuelles.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.