GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    2017, année record pour les entreprises allemandes

    media L'entreprise Daimler participe de la bonne santé des entreprises allemandes en 2017. REUTERS/Michaela Rehle

    Les entreprises allemandes cotées en Bourse terminent l'année en beauté. Selon le cabinet Ernst & Young, les cent premières sociétés du pays ont vu leur chiffre d'affaires grimper de 7% pour s'établir à plus de 1200 milliards d'euros.

    L’économie allemande a, en 2017, été tirée vers le haut par les industries lourdes. Ingénierie mécanique, automobile ou encore charbon et chimie se portent très bien. Les groupes allemands de ces secteurs emploient au total près de cinq millions de personnes à travers le monde, en croissance de 3,5% en un an.

    Les constructeurs automobiles Daimler et Wolkswagen, moteurs de l'économie allemande, ont vu leurs ventes s'étoffer en 2017 malgré la crise du diesel. Bientôt, Daimler et BMW, le géant des voitures haut de gamme, vont en plus bénéficier de la réforme fiscale votée par le Congrès américain. Soit une baisse d'impôt de 14%. Enfin, l'opérateur Deutsche Telekom affiche aussi de bons résultats.

    Dans ce contexte économique favorable, le moral des allemands est au beau fixe. Selon un sondage de l'institut GfK, ils sont même optimistes pour 2018.

    L’industrie allemande a pourtant traversé des tempêtes, avec notamment l’annonce de vastes plans de restructuration au sein de deux conglomérats industriels. Résultat, 10 000 postes et plusieurs sites de production sont menacés chez Siemens, tandis que plus de 2000 emplois vont être supprimés chez le sidérurgiste Thyssenkrupp.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.