GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Une délégation nord-coréenne arrive à Séoul pour une inspection avant les JO
    • Etats-Unis/budget: le chef de la majorité républicaine au Sénat convoque un vote pour lundi 22 janvier
    • Prisons françaises le syndicat majoritaire rejette un projet d'accord, appelle au «blocage total» lundi
    Economie

    Chine: le beau cadeau fiscal de Pékin aux investisseurs étrangers

    media Vue aérienne de la capitale chinoise, Pékin GOH CHAI HIN / AFP

    En Chine, c'est « opération séduction » pour attirer les entreprises étrangères. Les investisseurs le savent, il est de plus en plus difficile de faire des affaires dans le pays : la réglementation est arbitraire, les restrictions nombreuses. Alors, en cette fin d'année, Pékin lâche du lest et vient d'annoncer un assouplissement de sa fiscalité. Avec cette main tendue, la Chine espère séduire les entreprises européennes et américaines.

    De notre correspondant à Shanghai, Angélique Forget

    C'est un cadeau fiscal « temporaire » mais bienvenu pour les entreprises étrangères. Pour une durée indéterminée, elles n'auront plus à payer d'impôts sur leurs bénéfices, à condition que ceux-ci soient réinvestis dans des secteurs précis de l'économie chinoise.

    Le pays est l'un de ceux qui imposent à ces entreprises les taxes les plus élevées de la planète. En plus d'un impôt sur le revenu de 25%, de nombreuses taxes leur sont prélevées et elles doivent verser d'importantes cotisations sociales.

    La Chine cherche à limiter la fuite de capitaux hors du pays

    L'annonce de cet assouplissement dans la fiscalité chinoise  intervient quelques jours après la réforme fiscale engagée par Donald Trump aux Etats-Unis. Elle prévoit, elle aussi, une baisse de l'impôt sur les bénéfices des entreprises. Pékin craint que les investisseurs américains délaissent la Chine pour retourner aux Etats-Unis.

    Ce serait une mauvaise nouvelle pour l'économie chinoise : le pouvoir cherche à tout prix de limiter la fuite de capitaux hors du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.