GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 23 Juillet
Mardi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    La croissance mondiale se raffermit grâce à l'industrie

    media En Allemagne le secteur privé a enregistré en décembre son taux de croissance le plus soutenu en plus de six ans et demi. U. Baumgarten/Getty Images

    Le secteur manufacturier a fini 2017 en battant tous les records. C'est ce que révèle l'institut Markit, un bureau d’études privé basé à Londres qui mène mensuellement des enquêtes sur l'état économique du monde. Pratiquement toutes les régions du globe profitent de la reprise. A commencer par l'Europe.

    En zone euro, l'indice PMI Markit - c'est un indicateur des directeurs d’achat qui montre l'activité manufacturière d'un pays - a été de 60,6 en décembre, son meilleur niveau depuis que cette statistique existe, c'est-à-dire depuis juin 1997. Rappelons que la barre des 50 marque la frontière entre croissance et contraction de l'activité. On est donc largement au-dessus.

    L’euphorie européenne

    Les industriels irlandais, grecs, néerlandais ou encore espagnols ont tous connu en 2017 une croissance de leur activité inédite depuis plusieurs années. En Allemagne le secteur privé a enregistré en décembre son taux de croissance le plus soutenu en plus de six ans et demi. Les entreprises allemandes semblent ignorer la crise politique qui secoue le pays pour se concentrer sur la demande qui accélère aussi bien dans le pays qu'à l'international.

    Même son de cloche du côté des industriels français qui constatent l'accumulation de nouvelles commandes dans leurs carnets. Le moral des chefs d'entreprises français est au beau fixe sur les douze mois à venir, notamment, dans l'industrie et les services. Seule l'Italie semble à l'écart de cette euphorie européenne avec une croissance manufacturière qui ralentit légèrement.

    Les signaux d’alarme outre-Manche

    La croissance du secteur manufacturier britannique s'est enlisée en fin d'année, après le mois de novembre le plus actif depuis quatre ans. L'indice PMI britannique s'est établi à 56,3 en décembre, contre 58,2 en novembre. La Grande-Bretagne ne quittera l'Union européenne qu'en 2019, mais l'incertitude sur les relations futures entre ce pays et les Vingt-Sept pénalise son industrie, et particulièrement son secteur automobile. Les industriels britanniques réduisent leurs investissements et attendent avant d'y voir clair.

    L’industrie chinoise accélère contre toute attente

    La Chine reste le moteur de la croissance mondiale. Les enquêteurs de l'institut Markit ont constaté un véritable sursaut du secteur industriel en Chine. La preuve : l'indice PMI chinois est au plus haut depuis quatre mois. Les économistes pensaient que les mesures drastiques prises par Pékin pour lutter contre la pollution atmosphérique, le ralentissement du marché immobilier et la hausse des taux d'intérêt allaient entamer le dynamisme de la deuxième économie mondiale. Rien de cela. La Chine a finalement mieux résisté que prévu. Une bonne surprise, donc, qui a immédiatement fait monter les Bourses asiatiques.

    Les Etats-Unis aussi

    Un rebond de l'activité manufacturière observé également aux Etats-Unis, après un mois de novembre morose. C'est la région de Chicago qui a enregistré l'une des plus belles performances. Pour l'ensemble des Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat est de 55,1, en décembre, au plus haut depuis mars 2015. Ce qui montre l'amélioration notable de la santé du secteur industriel. Les entreprises embauchent à un rythme pas vu depuis trois ans. Les industriels américains ont terminé 2017 en beauté. Et ils comptent poursuivre en 2018.

    (Re) lire : L’OCDE table sur une croissance mondiale de 3,7% en 2018

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.