GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Lactalis: Bruno Le Maire hausse le ton, le fabricant se défend

    media Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire pendant sa conférence de presse sur le scandale du lait infantile contaminé Lactalis, le 11 janvier 2018. REUTERS/Christian Hartmann

    Bruno Le Maire tire à boulets rouges sur Lactalis et sur la grande distribution. Le ministre français de l'Economie et des Finances s'est exprimé jeudi après les aveux de cinq enseignes de la grande distribution qui ont reconnu le même jour avoir vendu des lots de lait infantile contaminé, alors que ces lots auraient dû être retirés de la vente depuis début décembre. 35 nourrissons au moins ont été atteints de salmonellose, la moitié a dû être hospitalisée. Lactalis, le fabricant est accusé de défaillances dans le processus ayant mené au retrait et s'est défendu jeudi soir.

    Cloué au pilori par le ministre de l'Economie. Lactalis, n'aurait pas pris les mesures nécessaires pour retirer de la vente les boîtes de lait contaminé. Bruno le Maire pointe un désaccord avec l’entreprise sur le volume et sur les dates de fabrication des produits concernés qui l'a conduit à ordonner lui-même ce retrait.

    « L’Etat s’est donc substitué à une entreprise défaillante seule responsable de la qualité et de la sécurité des produits mis sur le marché. Et ce sera à la justice d’établir les faits en la matière », souligne le ministre.

    Et de relever, dans les informations fournies par Lactalis, « des incohérences » sur les lots retirés, ainsi que des lots manquants. Lactalis présente ses excuses aux parents des victimes, affirme « rechercher les causes », mais dément tout différend entre l'entreprise et les autorités.

    « La décision qui a été prise par M. le ministre des Finances a été évoquée largement avec les autorités et il n’y avait aucune discorde. Nous étions en parfaite collaboration dans nos discussions avec les autorités », se défend Michel Nalet, porte-parole de Lactalis.

    Les principales enseignes de la grande distribution ont reconnu avoir continué de vendre des lots contaminés, rejetant la faute sur Lactalis. Les autorités leur demandent de les retirer en urgence avec la promesse de nouvelles inspections pour s'en assurer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.