GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Mai
Jeudi 17 Mai
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Aujourd'hui
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    PSA annonce une forte hausse de ses ventes en 2017

    media 2017 a été un véritable rayon de soleil pour PSA SÉBASTIEN BOZON / AFP

    Le constructeur automobile français PSA a annoncé ce mardi 16 janvier une forte hausse de ses ventes : plus de 15 %. Malgré un fort ralentissement en Chine, PSA bénéficie du succès de ses 4X4 urbains, de ses véhicules utilitaires et de sa politique d'acquisitions.

    Qu'il paraît loin le temps où PSA frôlait la faillite. C'était pourtant il y a seulement trois ans. Depuis, la marque au lion et son allié historique Citroën remontent la pente. L'année 2017 a été celle de la reconquête avec 3,6 millions de véhicules écoulés dans le monde, juste derrière Renault. Un appétit gonflé par le rachat de l'allemand Opel et de sa sœur britannique Vauxhall.

    Son premier marché est l'Europe. PSA est numéro 2 derrière Volkswagen, grâce notamment aux gammes SUV, les grosses voitures qui séduisent dans les villes. Les véhicules commerciaux sont également en forte progression. Il en est de même pour les berlines traditionnelles, la 208 et la nouvelle version de la 308.

    A l'inverse, la gamme DS dégringole à -38 %. Au siège parisien, on attend avec impatience la commercialisation de la DS7, celle d'Emmanuel Macron le jour de son investiture.

    Les voyants sont également au vert en Afrique et au Moyen-Orient. L'Iran, avec la fin des sanctions économiques, devient le deuxième marché de PSA, devant la Chine où au contraire les ventes s'effondrent. En Asie du Sud-Est également la tendance est à la baisse avec une chute de 37 %. Cette zone était pourtant une priorité dans le plan stratégique du patron Carlos Tavares.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.