GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Aujourd'hui
Samedi 26 Mai
Dimanche 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: la Cour des comptes épingle le coût du Grand Paris Express

    media Le palais Cambon qui abrite la Cours des comptes à Paris. DR / www.ccomptes.fr

    Dérive des coûts, mauvaise gouvernance, délais intenables… La Cour des comptes n'est pas tendre avec le Grand Paris Express. Dans un rapport publié ce mercredi 17 janvier, l'institution chargée de contrôler les dépenses publiques s'alarme des dérives du projet de nouveaux transports en commun parisiens.

    19 milliards d'euros en 2010, plus de 25 en 2013, et aujourd'hui 38,5 milliards : un « dérapage considérable » estime la Cour des comptes au sujet du coût prévisionnel du Grand Paris Express. D'autant que les montants pourraient encore augmenter.

    Le projet prévoit la construction de 200 kilomètres de nouvelles lignes automatiques de métro à Paris et dans sa proche banlieue. L’objectif est de désengorger le réseau actuel et mieux relier entre eux les départements qui entourent la capitale.

    Pour expliquer l'explosion du budget de cet ambitieux projet, la Cour des comptes dénonce des « décisions discutables » et une gestion « contestable ». En ligne de mire, la Société du Grand Paris, une entreprise publique créée par l'Etat spécifiquement pour ce projet, dont la gouvernance est jugée « trop tournée vers la dimension politique » et « pas assez vers la maîtrise » des coûts.

    Cette « dimension politique », c'est notamment la volonté d'anticiper la livraison de certaines lignes pour les Jeux olympiques de Paris en 2024, alors que le projet initial prévoyait 2030 pour l'ensemble des nouvelles lignes. Un calendrier resserré « quasi inatteignable » juge la Cour des comptes, et qui induit des « pratiques anticoncurrentielles » « à des prix élevés. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.