GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France/Fraude record à la «taxe carbone»: neuf ans de prison et trois millions d'euros d'amende pour une ex-enseignante marseillaise
    • L'Inde conteste devant l'OMC les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium
    • Justice: «chemise arrachée», trois à quatre mois avec sursis en appel pour quatre ex-salariés d'Air France
    • Italie: le président convoque Giuseppe Conte, Premier ministre pressenti, à 15h30 TU (présidence)
    • Le blogueur et journaliste égyptien Waël Abbas a été arrêté au Caire dans la nuit de mardi à mercredi (avocat)
    • Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens «pour des raisons d'agenda intérieur» (Matignon)
    • La Commission européenne souhaite obtenir de l'Italie «une réponse crédible» sur sa dette publique
    Economie

    Le Maire et Parly à Rome pour lancer le 2e volet de l’accord Ficantieri-STX

    media La ministre des Armées Florence Parly. Reuters/Philippe Wojazer

    Après une série de « malentendus », Paris et Rome doivent ouvrir une « nouvelle ère » dans leurs relations, a déclaré à Rome le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, lors du premier Forum économique franco-italien, la semaine dernière. Ce jeudi, la ministre des armées Florence Parly, accompagnée du  ministre de l'Economie et du président de Naval Group, et leurs homologues italiens se retrouvent à Rome. Objectif : lancer le 2e volet de l’accord Fincantieri-STX pour la reprise des chantiers de Saint-Nazaire par le groupe italien, c'est-à-dire le développement d’un champion des industries navales de défense en Europe en regroupant Fincantieri et Naval Group (ex-DCNS).

    Après les tensions survenues l'an dernier, après  la nationalisation in extremis de STX-Saint-Nazaire par l’Etat français, le rendez-vous de Rome, permettra de « lancer les choses sérieuses » fait-on remarquer dans l’entourage de Florence Parly.

    Sur STX, « on avance exactement au rythme prévu », assure-t-on au ministère de l'Economie, mais sur l’alliance militaire, les choses semblent moins évidentes. Si par le passé Ficantieri et Naval Group ont su travailler ensemble pour développer des frégates, les questions liées à l’investissement, la production et le partage commercial restent à régler. Cela concerne des industriels, qui à ce stade sont avant tout des « concurrents » et dont le catalogue des navires de surface est assez comparable.

    Pour éviter une offre redondante, il faudra à terme trouver des synergies, tout en ménageant l'activité dans les différents sites de production en Europe.

    « Dans la recherche, il y a des choses à faire ensemble dans le domaine des batteries, des drones ou des bateaux autonomes », précise-t-on à Paris. Sur certains équipements comme les systèmes de propulsions, les stabilisateurs, les tubes lance-torpilles, « on peut imaginer des interdépendances », souligne-t-on au ministère des Armées.

    Avant cela, la France va bénéficier d'un concept italien pour le remplacement de ses propres pétroliers ravitailleurs destinés à la Marine nationale.

    (Re) lire : Un traité bilatéral France-Italie pour relancer le couple franco-italien

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.