GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Acier/Aluminium: Washington menace de taxes importantes, Pékin riposte

    media En avril, le président Donald Trump pourrait décider de taxer ou d'imposer des quotas aux importations d'acier et d'aluminium (photo: production d'acier dans l'est de la Chine). ©STR/AFP

    Les Etats-Unis menacent d'augmenter considérablement les taxes sur les importations d'acier et d'aluminium. Une tentation qui serait cohérente avec les promesses de Donald Trump, mais qui a fait vivement réagir la Chine, samedi 17 février. Ce géant qui produit la moitié de l'acier mondial - mais qui est toutefois peu implanté aux Etats-Unis - s’est déclaré prêt à riposter, au risque de déclencher une « guerre commerciale ».

    En avril, le président Donald Trump pourrait décider d'augmenter les taxes ou d'imposer des quotas aux importations d'acier et d'aluminium, estimant que la sidérurgie américaine a été « décimée » par les importations chinoises à bas prix. Il a également mis en avant les risques pour la sécurité nationale. Trois types de mesures protectionnistes ont été soumises au président américain, qui doit trancher.

    C'est le ministère du Commerce qui l'assure, rapporte notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier : augmenter les taxes sur les importations d'acier et d'aluminium est, pour les Etats-Unis, une nécessité de sécurité nationale.

    Parce que les matériaux étrangers pourraient être de qualité moins contrôlée ?
    L'argument étonne, puisque le Pentagone, notamment, a déjà l'obligation d'utiliser des produits américains.

    Alors, serait-ce parce que la concurrence internationale a décimé les industries de la sidérurgie et de l'aluminium ? Certes, il y a aujourd'hui moins d'ouvriers américains. Mais imposer de nouvelles taxes - jusque 53 % selon l'un des scénarii envisagés - ou mettre en place des quotas sur ces deux secteurs en surcapacité, pourrait créer d'autres problèmes. Une chercheuse a ainsi mesuré que, pour un emploi aidé dans la sidérurgie, 38 emplois seraient affectés dans d'autres secteurs à cause de l'augmentation des tarifs.

    La crainte d'une guerre commerciale

    Quoiqu'il en soit, la Chine a immédiatement réagi devant cette menace américaine au protectionnisme avéré. Pékin s'est dite prête à riposter en adoptant les mesures nécessaires à la défense de ses intérêts.

    En conséquence, les risques d'une guerre commerciale grandissent dans le secteur de la sidérurgie. Cette escalade protectionniste n'impliquerait pas seulement les Etats-Unis et la Chine. Déjà parce que d'autres pays producteurs d'acier comme le Canada, la Corée du Sud et le Brésil - les trois principaux exportateurs de ce minerai vers les Etats-Unis -, mais aussi la Russie, sont également visés par les menaces américaines.

    Ensuite parce que la Chine, qui produit la moitié de l'acier mondial, est en surcapacité de production et casse les prix pour écouler ses excédents, ce qui fait baisser les cours mondiaux. Et affecte aussi, par contrecoup, les économies de nombreux pays d’Amérique latine et d’Asie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.