GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Bois tropical: un sursis pour le groupe Rougier

    media Le groupe Rougier gère des zones forestières en Afrique mais s'occupe aussi de l'export du bois. Flickr.com CC BY-NC 2.0 jbdodane

    L'exploitant de bois tropicaux Rougier, qui emploie près de 3 000 personnes en Afrique, a obtenu un sursis ce lundi de la part du tribunal de commerce de Poitiers. La holding Rougier SA est en procédure de sauvegarde, tandis que la filiale Rougier Afrique internationale est en redressement judiciaire. Le groupe a donc désormais un délai de plusieurs mois pour trouver des solutions et rétablir ses comptes.

    C'est ce que souhaitait Francis Rougier, le directeur général du groupe : un sursis pour permettre de trouver des solutions aux difficultés que traverse l'entreprise d'exploitation et de négoce de bois tropicaux. Un plan doit être présenté avant le 18 mai prochain pour savoir si les capacités financières de l'entreprise permettent ou non de continuer l'activité. Tout dépendra en fait des filiales africaines.

    Car si le groupe est en difficulté, c'est pour deux raisons. D'une part les avances de TVA consenties aux administrations camerounaise, gabonaise et congolaise n'ont toujours pas été remboursées. Et le montant de ces créances atteint près de 16 millions d'euros. Deuxième problème : le port de Douala, au Cameroun est au bord de l'asphyxie et empêche Rougier d'exporter les bois de ses filiales.

    Au Cameroun les employés ont été mis au chômage technique, en RCA nouvelle filiale, le démarrage des activités est en stand-by, tandis qu'au Congo les stocks grossissent, ce qui oblige la filiale locale à ralentir son activité. Seule la filiale gabonaise fonctionne normalement, le bois étant exporté par le port de Libreville.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.