GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Donald Trump bloque la fusion entre Broadcom et Qualcomm

    media Donald Trump a signé un décret interdisant le projet de rachat du fabricant américain de microprocesseurs Qualcomm par son concurrent Broadcom, basé à Singapour. REUTERS/Mike Blake

    Le président Donald Trump a bloqué le rachat du fabricant américain de microprocesseurs Qualcomm par son concurrent Broadcom basé à Singapour. Il estime que cette fusion portait atteinte à la sécurité nationale des Etats-Unis. L'année dernière, le président américain s'était déjà illustré par son interventionnisme sur le front économique en refusant le rachat du fabricant américain de microprocesseurs Lattice par un groupe étatique chinois appuyé par un fonds d'investissement américain.

    L'offre était pourtant alléchante : 95 milliards d'euros. L'opération aurait été l'une des plus importantes de l'histoire industrielle américaine. Qualcomm est en effet un des leaders dans le développement de la technologie sans fil 5G grâce à ses nombreux brevets. Basée à San Diego, l'entreprise californienne est l'un des principaux concurrents des entreprises chinoises comme Huawei.

    Sauf qu'elle ne voulait pas être rachetée. Le bras de fer aura duré plusieurs mois. Le potentiel acquéreur, le concurrent Broadcom, basé à Singapour et qui veut revenir aux Etats-Unis, est soupçonné par les autorités américaines de servir de paravent aux intérêts chinois dans le domaine de la communication mobile. Question de sécurité nationale, affirme Donald Trump qui bloque la fusion sur les recommandations du comité sur les investissements étrangers.

    Ce n’est pas la première fois que l’administration américaine prend de telles décisions. Donald Trump s'est déjà opposé l'an dernier au rachat du fabricant de microprocesseurs Lattice par une société chinoise. Et en 2016, sous l’administration Obama, Washington s'était opposée au rapprochement entre un autre groupe chinois et l'allemand Aixtron, présent aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.