GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le dirigeant des séparatistes anglophones au Cameroun Julius Ayuk Tabe et neuf de ses partisans ont été condamnés à la perpétuité ce mardi 20 août au matin par le tribunal militaire de Yaoundé, a appris l'AFP des avocats de la défense et de celui de l'État. «Les dix accusés, dont M. Ayuk Tabe, ont été condamnés à la prison à vie pour terrorisme et sécession notamment», a indiqué à l'AFP l'avocat de l'État Me Martin Luther Achet.

    Economie

    La Commission européenne autorise le rachat controversé de Monsanto par Bayer

    media Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, annonce l'autorisation du rachat de Monsanto par Bayer, à Bruxelles, le 21 mars 2018. REUTERS/Francois Lenoir

    La Commission européenne a autorisé le rachat de Monsanto, spécialiste des OGM, par Bayer, le géant allemand de la chimie. Un accord sous conditions : Bayer devra notamment se séparer d'une partie de ses activités pour être en conformité avec les règles de la concurrence au sein de l’Union européenne.

    Bayer étant bien décidé à s'offrir Monsanto, la Commission européenne a pu lui arracher plusieurs concessions. Dès le mois d'octobre 2017, l'allemand annonçait être prêt à céder pour 6 milliards d'euros d'activités agrochimiques à son compatriote BASF. Entreprise qui, début mars, a affiché son intention de racheter à Bayer l'ensemble de son activité de semences de légumes.

    Quelles que soient les conditions imposées, l’essentiel est là pour Bayer. L'autorisation de Bruxelles représente une victoire certaine le groupe allemand, qui a déjà reçu l'approbation de plus de la moitié des 30 autorités de régulation à travers le monde, y compris en Chine.

    Les Etats-Unis, en revanche, rechignent encore à donner leur feu-vert. Des discussions avec l'administration américaine sont en cours, mais ne devraient pas aboutir avant plusieurs mois.

    Les écologistes inquiets

    Cette union de Bayer et Monsanto ravive l'inquiétude des défenseurs de l'environnement. Elle témoigne d'une vague de concentration dans l'agrochimie où, poussées par la baisse de leurs marges, les entreprises s'unissent. Selon les écologistes, un monopole est en train de se créer allant du champ au consommateur. Et même au-delà, à travers les médicaments produits par un même fabricant.

    Michèle Rivasi, députée européenne Europe écologie les verts, se déclare ainsi « très déçue par cette fusion, parce que ça hypothèque complètement la liberté qu’auront les agriculteurs par rapport à l’achat des semences, par rapport à l’utilisation à la fois des entrants, des pesticides et même des médicaments ».

    L'ex-directrice de Greenpeace dénonce la création d'un « énorme monopole », ce qu'elle juge « dramatique, parce que d’énormes structures comme Monsanto et Bayer vont tout maîtriser », notamment « la façon dont on va cultiver ». Elle craint que cette « structure énorme » favorise un peu plus l'agriculture intensive, « entre les OGM et les pesticides », au détriment d'autres types d'agriculture, plus respectueuses de l'environnement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.