GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Grève à Air France: l'intersyndicale et la direction négocient

    media Ce mardi 17 avril, la direction d'Air France prévoit d'assurer 70% de ses vols mais seulement 55% de ses vols long-courrier. Reuters/Regis Duvignau

    C’est le 8e jour de grève à Air France depuis le début du mouvement initié en février. La direction prévoit d'assurer 70% de ses vols, mais seulement 55% de ses vols long-courrier. Des retards et des annulations de dernière minute ne sont pas à exclure. Lundi 16 avril, les négociations ont repris entre la direction de la compagnie aérienne et l'intersyndicale qui sont en discussion depuis jeudi dernier. Les deux parties ont chacune fait un pas vers l'autre, mais ça bloque toujours.

    L'intersyndicale a revu ses revendications à la baisse lundi, dans « une recherche d'équilibre et d'écoute » a-t-elle dit. Elle réclamait initialement une augmentation générale des salaires de 6%, une revendication qu'elle a ramenée à 5,1%, allouée en deux temps : en avril et en octobre.

    L'intersyndicale attendait un retour de la direction qui a fait une contre-proposition : 2% d'augmentation immédiate puis une hausse de 5% sur la période 2019-2020. Une proposition forte selon la compagnie qui proposait jusqu'à présent une augmentation à 2% en 2018, contre 1% prévu initialement et une augmentation de 3,6% sur trois ans.

    La direction d'Air France a donc ignoré la proposition de l'intersyndicale et l'intersyndicale a quant à elle aussitôt rejeté ce projet d'accord final. Il est soumis à signature jusqu'à vendredi midi mais il y a peu de chance pour qu'il soit signé par les syndicats de la compagnie aérienne qui estiment que c'est « un trompe-l'œil inacceptable ». 

    Pendant ce temps la grève se poursuit. Une grève qui « met en péril l'avenir de la compagnie » selon la direction.  Le cout des grèves, en incluant les journées de mardi et mercredi s'élève à 220 millions d'euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.