GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    L'UE épinglée par l'OMC pour ses subventions illégales à Airbus

    media Les Européens sont accusés de ne pas avoir supprimé l'ensemble des subventions illégales accordées à Airbus (ici le site d'assemblage de Blagnac). AFP

    Au chapitre économique, le feuilleton dure depuis des années sur les subventions que l'Union européenne aurait accordées au groupe aéronautique Airbus. Une guerre Boeing/Airbus dans laquelle l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vient d'épingler l'UE. Les Européens sont accusés de ne pas avoir supprimé l'ensemble des subventions illégales accordées à Airbus. C'est le « verdict final » concernant le volet européen, ce qui ouvre la voie à des sanctions commerciales américaines qui pourraient atteindre des milliards d'euros.

    Décision sans appel : l'Organisation mondiale du commerce assure que l'UE ne s'est pas conformée à ses recommandations  antérieures. Boeing  a saisi la balle au bond, et souligne dans un communiqué que  18 milliards d'euros de subventions illégales  ont été versés  au constructeur européen Airbus. En clair, les jugements  adressés  précédemment par l'OMC à Bruxelles n'ont pas poussé l'UE à rectifier le tir, et  les Etats-Unis ont désormais le droit de prendre des mesures de rétorsion contre les produits européens.

    Pour quel montant ? C'est à l'OMC de le préciser, ce qui, selon les experts,  annonce déjà une nouvelle bataille de chiffres. Signe que l'affaire est prise au sérieux,  à Paris le ministère des Affaires étrangères n'a pas tardé à réagir. Un communiqué en forme de  contre-attaque qui rappelle que  l'organe de règlements des différends (ORD)  a encore sur son bureau un autre dossier qui cette fois-ci concerne Boeing : en cause, des mesures fiscales avantageuses et des aides à la recherche qui ont  bénéficié au constructeur de Chicago. Des  « subventions  déguisées »  épinglées dès 2012 par l'OMC. Si le gouvernement et Boeing n'ont pas changé leurs habitudes depuis, les Etats-Unis pourraient également se retrouver sanctionnés. Verdict final en 2019. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.