GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Turquie: Recep Tayyip Erdogan face à la chute de la monnaie

    media Les Turcs affluent dans les bureaux de change pour convertir leur monnaie en or, en dollars ou en euros. Ici à Diyarbakir, le 23 mai. REUTERS/Sertac Kayar/File Photo

    A un mois des élections législatives et présidentielle en Turquie, la chute de la monnaie nationale commence à peser sur le débat politique. D'autant plus que la Banque centrale et le président Erdogan divergent sur la politique à mener. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté les Turcs à changer leurs devises étrangères contre des livres turques afin de soutenir la monnaie nationale, c'est le contraire qui se produit.

    La livre turque a perdu 30 % de sa valeur par rapport au dollar en un an et même 16 % en un mois. Pour enrayer le phénomène, la Banque centrale a relevé ses taux directeurs à 16,5 %. Confrontés à une inflation de plus de 10 %, les Turcs commencent à s'inquiéter et voient se profiler le spectre d'une crise. Un signe qui ne trompe pas : dans les bureaux de change, les clients affluent pour convertir leur monnaie nationale en or, en dollars ou en euros.

    Le président Erdogan, en pleine campagne pour sa réélection, s'opposait jusqu'à présent à une hausse des taux d'intérêt. Mais la dégringolade du taux de change a encore été accélérée par ses récentes déclarations selon lesquelles il entendait peser davantage sur la politique monétaire de la Turquie s'il est réélu le 24 juin.

    La dégradation de la situation économique devrait influer sur une partie des électeurs. Mais du côté des partisans d'Erdogan, des responsables parlent de complot contre l'économie turque.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.