GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Etats-Unis: les constructeurs automobiles étrangers redoutent de nouvelles taxes

    media La plupart des groupes automobiles étrangers, à l'instar de Mercedes, possèdent au moins une usine aux Etats-Unis. REUTERS/Jason Lee

    La menace de la guerre commerciale et de nouvelles taxes sur les importations de voitures entrevue au sommet du G7 ont ravivé les craintes des constructeurs automobiles étrangers. La plupart des groupes automobiles sont implantés aux Etats-Unis. Ils possèdent au moins une usine sur le sol américain. Ces constructeurs y ont investi et continuent d'investir des milliards de dollars, mais ils exportent aussi vers les Etats-Unis.

    Malgré leur forte implantation sur le sol américain, les grands groupes automobiles étrangers continuent d’exporter des voitures aux Etats-Unis. L'imposition de nouvelles taxes sur ces importations pourrait peser lourdement sur ce commerce.

    En 2017, les Américains ont acheté plus de 17 millions de voitures. Et que près de la moitié de ces véhicules ont été importées. Principalement du Mexique et du Canada, mais aussi du Japon. Autre constat : depuis le début de l'année, la part des voitures produites et vendues aux Etats-Unis est en baisse.

    Ce sont les groupes étrangers qui dominent de plus en plus l'industrie automobile locale. En 2017, Ford, General Motors et Fiat Chrysler, surnommés les « Big Three », de Detroit ont vu leur parts de marché américain chuter à 44 %.

    Stratégie à revoir

    Et s'il faut croire les experts, cette tendance à la baisse va se poursuivre. Alors que leurs concurrents européens et japonais augmentent leur main-d'œuvre américaine et installent de nouvelles usines.

    Ils devront sans doute revoir leur  produire plus localement, et diminuer leurs importations - pour faire face à une nouvelle barrière douanière des Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.