GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: semaine décisive pour la réforme de la SNCF, les syndicats font pression

    media Le mouvement de grève doit se poursuivre jusqu'au 28 juin, toujours à raison de deux jours sur cinq. REUTERS/Christian Hartmann

    C’est une semaine décisive pour l'avenir du secteur ferroviaire en France. Le gouvernement est décidé à boucler la réforme de la SNCF dans la semaine, mais les syndicats des cheminots résistent. Ils promettent de faire pression sur le gouvernement jusqu'au bout pour obtenir quelques concessions supplémentaires et de peser sur les derniers débats parlementaires.

    Le premier rendez-vous de la semaine est ce lundi après-midi 11 juin. La Commission mixte paritaire (CMP) doit tenter d'harmoniser le texte final du projet de loi, avant un nouveau passage à l'Assemblée mercredi et au Sénat jeudi.

    La fédération SUD-Rail, qui réclame le retrait pur et simple du pacte ferroviaire, appelle à défiler ce lundi matin entre les deux chambres.

    Les syndicats continuent d'afficher leur unité, mais les divergences tactiques et celles de fond s'accentuent. Les centrales espèrent arracher quelques garanties supplémentaires. Deux nouveaux épisodes de la grève perlée sont prévus, mardi et mercredi, puis dimanche et lundi prochains.

    Pour l'intersyndicale, mardi est un jour de colère cheminote. Elle attend une participation massive pour maintenir la pression sur le gouvernement et le patronat du rail. Tout est encore possible, disent les syndicats, qui espèrent un sursaut proche des 28% de participation obtenu lors de la dernière journée sans cheminots, le 14 mai dernier.

    Jusque-là, la mobilisation a permis de faire évoluer le texte, mais cela reste insuffisant, martèle l'intersyndicale. Toutefois, l'Unsa et la CFDT ont laissé entendre qu'en cas d'avancées, elles étaient prêtes à quitter le conflit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.