GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Dieselgate: l'Allemagne ordonne le rappel immédiat de 774000 Mercedes en Europe

    media Berlin rappelle à travers l'Europe de 774.000 Mercedes, des véhicules équipés de logiciels capables de fausser les niveaux d'émissions. SeongJoon Cho/Bloomberg via Getty Images

    Après Volkswagen, un autre constructeur allemand prestigieux est éclaboussé par le Dieselgate. Cette fois, ce sont pas loin de 800 000 Mercedes qui sont rappelées en Europe par le ministère allemand des Transports. Et comme pour Volkswagen, c'est le niveau d'émissions polluantes qui est en cause.

    Ces 774 000 véhicules, des fourgons Vito et des SUV, pourraient être équipés de logiciels capables de fausser les niveaux d'émissions lors des tests. En clair, les automobiles passeraient pour plus écolos qu'elles ne le sont.

    Mercedes et sa maison-mère Daimler étaient jusqu'à présent passées entre les gouttes de la pluie de scandales et de soupçons qui a secoué le secteur. Le groupe faisait bien l'objet d'une enquête du parquet de Stuttgart, mais le moteur s'est emballé le mois dernier quand le gouvernement s'est emparé du dossier.

    Daimler, qui a toujours contesté toute manipulation, confirme ce rappel, mais dit vouloir clarifier des questions légales. Le ministre allemand des Transports va, lui, un peu plus loin : il soutient que lors de sa rencontre avec le patron de Daimler, Dieter Zetsche a promis de supprimer « les systèmes de mesures » rejetés par les autorités.

    Mercedes n'est pas le seul constructeur dans le viseur. Audi a été sommé de rappeler 60 000 véhicules la semaine dernière. Et désormais, le PDG de la marque du groupe Volkswagen est personnellement soupçonné de fraude.

    Un nouveau coup dur porté au géant allemand de l'automobile : depuis le début du scandale en 2015, Volkswagen a déjà déboursé plus de 25 milliards d'euros en amendes, rachats et dédommagements.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.