GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'Allemagne et la Chine affichent leur bonne entente sur le plan commercial

    media La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre chinois Li Keqiang à Berlin, le 9 juillet. Reuters/路透社

    Vingt minutes pour signer 22 accords commerciaux d'un volume de 30 milliards d'Euros : les consultations germano-chinoises qui se tiennent depuis lundi 9 juillet à Berlin ont illustré l'importance des relations économiques entre les deux pays. La Chine est le premier partenaire commercial de l'Allemagne depuis deux ans. Mais les deux puissances exportatrices voit leur modèle menacé par les barrières douanières imposées par les Etats-Unis et veulent faire front commun contre Washington.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Les consultations germano-chinoises entre les deux gouvernements étaient prévues de longue date. Mais elles ont lieu juste après l'entrée en vigueur de droits de douane plus élevés aux Etats-Unis pour les produits chinois.

    Berlin et Pékin dénoncent les mesures prises par Washington. Angela Merkel, comme le Premier ministre chinois Li Keqiang, a défendu les principes du libre-échange. « Nous voyons que cette tension sur le commerce international concerne de plus en plus de pays. Nous avons affaire à un système multilatéral où nous sommes tous interdépendants. Nous avons tous à gagner si les règles du commerce international sont respectées ou le cas échéant en concluant de nouveaux traités. »

    Pékin cherche des alliances sur ces dossiers. Comme le week-end dernier à Sofia en Bulgarie avec des pays d'Europe centrale et avant un sommet la semaine prochaine entre l'Union européenne et la Chine.

    Lundi, Angela Merkel a certes défendu le libre-échange avec son homologue mais Berlin veut en même temps éviter une proximité trop étroite avec Pékin, qui n'est pas en la matière un élève modèle. Les investisseurs allemands critiquent les problèmes d'accès au marché chinois et espèrent que leur gouvernement pourra obtenir des concessions en leur faveur en échange d'un front commun contre Washington.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.