GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    L'Otan, multinationale de la défense

    media Le contentieux sur le montant des dépenses militaires des membres de l'Otan dominera le sommet de l'Alliance à Bruxelles, les 11 et 12 juillet 2018. Ludovic Marin/Pool via REUTERS

    La question du partage du fardeau n'est pas nouvelle à l'Otan. Mais Donald Trump est bien décidé à mettre sous pression les alliés européens. Selon les chiffres fournis par l'Alliance atlantique, les Etats-Unis totalisent 70% des dépenses militaires de l'Otan en 2017, soit 686 milliards de dollars sur les 957 milliards déboursés par les 29 pays membres. En principe, chaque pays de l'Otan participe en fonction de ses ressources, de sa taille et de son économie à la défense collective de l'Alliance. Les Etats-Unis disposent du plus gros budget de défense au monde. Retour sur une bataille de chiffres en trompe-l'oeil.

    En 2014, lors du  sommet de Newport, les pays de l'Alliance s'étaient mis d'accord pour consacrer 2% de leur produit intérieur brut à leur défense. Quatre ans plus tard, seuls 7 pays européens pays sont à ce niveau  : les 3 Pays baltes, la Pologne, la Roumanie, la Grèce et le Royaume-Uni.  Dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025 (LPM) votée cet été, la France a prévu d'y parvenir en 2025 au prix d'une forte hausse des budgets,  après 2023, et en fonction des prévisions de croissance.  

    L'Allemagne dans le viseur de Donald Trump

    L'Allemagne fait des efforts, mais est très en dessous.... à 1,4 %, mais la règle des 2% est régulièrement remis en cause particulièrement par Berlin. A Paris, au ministère des Armées, on soutient une approche « constructive et apaisée sur la question ». En effet, l’Allemagne a le plus gros produit intérieur brut (PIB) d'Europe donc tout en étant en dessous des critères de l'Otan, Berlin consacrera 43 milliards d'euros à sa défense en 2019, ce qui classe l'Allemagne au 3ème rang des budgets d'Europe occidentale.

    La règle des 2%

    A l'inverse, « en cas de ralentissement de l'économie, la règle des 2% perdrait tout son sens car mécaniquement les budgets de dépenses plongeraient » soulignent les experts. Si les 2% constituent le reflet d'un «effort national», ils ne garantissent pas un engagement chiffré sur une période donnée. Enfin 2% pour quoi faire ? :  la France et le Canada sont en dessous (respectivement 1,8% et 0,9% du PIB), « mais ces deux pays ont activement participé à la sécurité collective de l'Alliance à travers leurs missions de l'Otan (ISAF) ou dans la lutte contre le terrorisme au Sahel », fait-on remarquer dans l’entourage de la ministre Florence Parly.

    Quand l'Europe achète américain

    Dernier point, la règle impose de consacrer 20% des crédits de défense à l'achat d'équipements, or environ 35% des armes achetées sur le vieux continent sortent des usines américaines. L'Otan est donc aussi une bonne affaire pour l'industrie de défense des États-Unis.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.