GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Dieselgate: la justice française face à la difficile coopération de l'Allemagne

    media Volkswagen est accusé d'avoir truqué les émissions polluantes de 950000 véhicules diesel. REUTERS/Stefan Wermuth

    La justice française est au point mort dans l’enquête sur le trucage des émissions polluantes des véhicules Volkswagen. Quelque 950 000 voitures diesel sont concernées dans l'Hexagone. En cause, la mauvaise volonté du constructeur, mais surtout le manque de coopération de la justice allemande, selon les juges français.

    Saisie depuis plus de 2 ans pour « tromperie aggravée », la justice française avoue son impuissance dans le dossier Volkswagen. Dans un courrier daté du 27 juillet adressé aux parties civiles, dont une partie a été révélée par le quotidien Le Parisien, les 3 juges d’instruction expliquent dépendre de la bonne volonté du constructeur et des autorités judiciaires allemandes.

    Sauf que dans les deux cas, les magistrats tricolores font face à un mur. Volkswagen a refusé d’être entendu sous le statut de témoin assisté. Quant aux juges allemands, ils ont rejeté trois demandes officielles de documents, arguant que cette collaboration pourrait nuire à leur propre enquête.

    Les juges français ont tout de même pu se consoler le week-end dernier en feuilletant le magazine Der Spiegel. Le journal a eu justement accès à des documents de l'enquête. Ils révéleraient que l'actuel patron de Volkswagen aurait été mis au courant deux mois avant que le scandale n'éclate en 2015.

    Ce manque de coopération de la justice allemande est en tout cas vertement critiqué par Maître Emmanuel Ludot qui représente une trentaine de parties civiles françaises. L'avocat accuse Berlin de vouloir protéger à tout prix son champion national. Dans l'Hexagone, Volkswagen risque une amende maximale de 20 milliards d'euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.