GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Italie: la Ligue et le Mouvement 5 étoiles doivent présenter leur premier budget

    media Le Premier ministre italien Giuseppe Conte (c), aux côtés du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini (d) et du ministre du Travail et de l'Industrie Luigi Di Maio, à Gênes, le 15 août 2018. REUTERS/Stefano Rellandini

    Le gouvernement italien doit présenter ce jeudi 27 septembre les grandes lignes de la loi de finances pour 2019. Deux réformes importantes pourraient y figurer, selon le ministre de l'Economie Giovanni Tria : le revenu de citoyenneté et la possibilité de partir plus tôt à la retraite. Toutes les deux étaient des promesses électorales des partis de la coalition, mais ces mesures peuvent être désastreuses pour l'économie.

    L’instauration d’un revenu universel pour les plus démunis, qui s'élèverait à quelque 780 euros par mois et par personne, était une revendication du Mouvement 5 étoiles, parti de la coalition au pouvoir, et une des promesses phares de sa campagne électorale. Le parti antisystème de Luigi di Maio a même menacé de voter contre le prochain budget si sa demande n’était pas prise en compte. Mais cette mesure à elle seule coûterait environ 10 milliards d'euros aux finances publiques, selon les calculs du parti.

    La Ligue, le parti d’extrême droite de Matteo Salvini et l'autre composante de la majorité, souhaite de son côté l’instauration d’une « flat tax », un impôt sur le revenu pour les particuliers et les entreprises de 15 et 20%. Il s'agit également d'une promesse de campagne.

    Les deux forces politiques veulent également avancer l'âge du départ à la retraite. Mais ces mesures pourraient être désastreuses pour l'équilibre budgétaire du pays, car elles représentent un coût de plusieurs dizaines de milliards d'euros pour l'économie italienne, qui est la plus atone de l’Union européenne. L'Italie est aussi l'un des pays les plus endettés de l'Union, avec une dette publique de 131% de son PIB.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.