GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Rome maintient son projet de budget 2019 face à Bruxelles

    media Le Premier ministre italien Giuseppe Conte lors d'une conférence de presse à Rome, le 20 octobre 2018. REUTERS/Remo Casilli

    Pour la première fois dans l'histoire du Pacte de stabilité et de croissance, c'est-à-dire les règles budgétaires que se sont fixées les Etats de la Zone euro, la Commission européenne va-t-elle rejeter le budget présenté par un des Etats membres ? C'est la question qui se pose ce lundi au sujet de l'Italie et de son gouvernement de coalition eurosceptique. Bruxelles a demandé au gouvernement de Conte d'apporter des « clarifications » sur un budget qui ne rentre pas dans les clous budgétaires européens. Les équipes de Matteo Salvini et Luigi Di Maio ont jusqu'à ce lundi midi pour répondre à la Commission.

    Le gouvernement italien doit répondre à la Commission européenne qui parle de dérapage « sans précédent dans l'histoire du Pacte de stabilité et de croissance ». Mais à en croire les déclarations de ce week-end à Rome, le gouvernement ne semble pas vouloir changer ses plans. C'est donc bien à un bras de fer qu'il faudra s'attendre.

    Le gouvernement italien prévoit toujours un déficit de 2,4% du PIB en 2019, trois fois plus élevé que ce à quoi s'était engagé le gouvernement précédent. Des chiffres qui inquiètent parce qu'ils risquent d'aggraver une dette qui représente déjà 131% du PIB italien.

    Ce week-end, Moody's a dégradé la note de la dette italienne à une marche de la catégorie spéculative. L'écart de taux entre la dette italienne et la dette allemande, la référence pour les investisseurs, s'est envolé à un niveau record, ce qui signifie que les Italiens devront s'attendre à des crédits plus chers.

    Mais Rome croit pouvoir prouver que sonbudget en hausserepose sur des perspectives économiques crédibles. Cet optimisme n'est pas partagé par la Commission qui pourrait bien appliquer à la lettre la procédure, inédite jusqu'ici : retoquer le plan de budget italien et en exiger un autre dans les trois semaines.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.